Best-of Séries Index du Forum Best-of Séries
Un forum sur toutes les séries TV du moment
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Que sont ils devenus ?
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Best-of Séries Index du Forum -> Best-of Séries - Général -> Forum Général Séries
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 18/10/2006 15:50:27    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

On commence par :



Affalé sur le canapé, main dans le pantalon, c'est l'image qui reste d'Al Bundy. Mais la carrière de son interprète, Ed O'Neill, est loin de s'arrêter à "Mariés, deux enfants"...

1 femme, 2 enfants, 11 saisons, 262 épisodes... Modèle de succès et de longévité, Mariés, deux enfants a bouleversé les standards télévisuels en mettant à l'honneur les Bundy, une famille moyenne dont le père – Al – est l'exemple type du macho fainéant qui déteste sa femme, ses enfants, son boulot, bref, sa vie. Ed O'Neill excellait dans la peau de ce personnage qu'il incarnait jusqu'en 1997, apportant humour et légèreté à des situations à la morale plus que discutable.

Se détacher d'une image aussi forte après dix ans d'antenne est toujours un challenge pour un acteur. Libéré de sa "misérable" vie de vendeur de chaussure dans Mariés, deux enfants, l'acteur consacre la suite de sa carrière à des rôles très différents...




Ed n'est pas Al

Après un petit rôle d'agent du FBI dans La Prisonnière espagnole (1997) de David Mamet, Ed O'Neill devient un inspecteur de police dans Bone Collector en 1999. Il participe à la traque d'un serial killer, dont l'enquête est menée par un ex-inspecteur de la police scientifique (Denzel Washington) devenu quadriplégique, assisté d'une jeune enquêtrice (Angelina Jolie) en plein doute.

L'année suivante, Ed O'Neill change totalement de registre en prenant les traits du roi des Trolls de la mini-série Le 10ème royaume. Sa mission : empêcher le prince Wendell Neige (le petit-fils de Blanche-Neige) d'être couronné. Sous le commandement de Relish (O'Neill), les Trolls poursuivent Wendell jusque dans le monde réel, à New York. Dissimulé sous un important maquillage pour se fondre dans son personnage, l'acteur est méconnaissable. En France, M6 diffuse les dix épisodes de la mini-série sur cinq semaines à l'approche de Noël 2000 (puis à nouveau en 2003 et 2005).

Toujours en 2000, Ed O'Neill revient à la comédie et tire Le Bon numéro avec John Travolta et Lisa Kudrow. Sous la direction de Nora Ephron, O'Neill joue un patron peu scrupuleux qui veut partager les gains de son employé (Travolta) après que celui-ci ait monté une arnaque à la loterie. Malgré un casting de premier choix, le film ne rapporte que 10 millions de dollars au box-office américain pour un budget estimé à 65 millions !



Y a-t-il un flic pour sauver Al Bundy ?



Cantonné aux seconds rôles sur grand écran, Ed O'Neill revient à la télévision dès 2001 dans la série Big Apple où il tient la vedette. À nouveau dans un rôle de flic, il porte cette fois-ci l'insigne d'un inspecteur new-yorkais dont l'une des investigations interfère avec une enquête confidentielle du FBI. Son premier rôle régulier depuis Mariés, deux enfants est un échec : CBS déprogramme la série après seulement cinq épisodes !

Nouvelle série, même job en 2003. O'Neill est promu lieutenant pour les besoins de L.A. Dragnet. Créée par le père de la franchise Law & Order (Dick Wolf), cette nouvelle version du célèbre drama policier est largement influencée par la série originale lancée en 1951, elle-même adaptée de la série radiophonique Dragnet (1949). Petit succès sur ABC, L.A. Dragnet change de formule pour sa deuxième saison et remplace le personnage historique de Frank Smith par de jeunes recrues. Eva Longoria (Desperate Housewives) et Desmond Harrington (Disparition) rejoignent ainsi le casting, mais la nouvelle sauce ne prend pas et la saison se voit suspendue après huit épisodes. L.A. Dragnet aura vécu le temps de 22 enquêtes.

Peut-être joue-t-il son rôle à merveille ? Ou bien a-t-il le profil de l'emploi ? Toujours est-il que c'est une nouvelle fois en policier que le public nord-américain retrouve Ed O'Neill dans les salles obscures en 2004. Son second rôle dans le thriller Spartan marque également sa deuxième participation avec le réalisateur David Mamet (créateur de The Unit en 2006). L'ex-interprète d'Al Bundy enquête sur la disparition de la fille (Kristen Bell) d'un parlementaire haut placé, alors qu'un membre des Forces Spéciales (Val Kilmer) est également assigné à l'opération.



Réunion de famille



Le 16 février 2003 est un jour important pour les fans de Mariés, deux enfants, puisque c'est la date de diffusion originale de l'épisode spécial "Réunion", six ans après l'arrêt de la série qui a fait le succès de ses interprètes. Tous les acteurs réguliers se retrouvent dans le salon des Bundy, recréé pour l'occasion : Ed O'Neill, Katey Sagal, Christina Applegate, David Faustino, David Garrison, Amanda Bearse et Ted McGinley sont de la partie. La réunion n'est pas une nouvelle aventure d'Al Bundy mais une séquence souvenir retraçant dix ans de succès, avec des extraits d'épisodes et les impressions des acteurs. Cet épisode spécial et des scènes coupées sont inclus dans les coffrets DVD des saisons 1 et 2 respectivement.

Deux ans plus tard, Ed O'Neill joue les guest-stars dans la saison 3 de Touche pas à mes filles, où son ex-partenaire, Katey Sagal, tient le rôle principal. Dans l'épisode "Mariée, trois enfants" ("Old Flame" en VO), Cate (Sagal) reprend contact par mail avec un ex-petit ami de lycée, Matt (O'Neill). Celui-ci la rejoint par surprise et lui fait revivre leur jeunesse insouciante le temps d'une soirée, en l'emmenant faire un tour à moto et boire quelques tequilas dans leur bar d'autrefois. Si les personnages et l'histoire de l'épisode sont différents de Mariés, deux enfants, le clin d'oeil à la série des années 90 est évident.



Ed O'Neill est gouverneur



Après père de famille fainéant, patron sans scrupule, inspecteur de police et roi des Trolls, Ed O'Neill ajoute une ligne à son CV en suivant le voie d'Arnold Schwarzenegger. Sauf que c'est pour un rôle récurrent dans la série À la Maison blanche qu'il entre dans la politique en 2004. Le temps de quatre épisodes de la saison 6, l'acteur incarne le gouverneur de Pennsylvanie Eric Baker, fortement pressenti pour représenter le parti démocrate aux élections présidentielles.



Pilotes en séries...

Depuis son poste À la Maison blanche, Ed O'Neill multiplie les tentatives de retour régulier à la télévision. Fin 2004, il tourne le pilote de la comédie In the GameJennifer Love Hewitt tient la vedette. Cette nouvelle série, initialement prévue pour la rentrée 2005 sur ABC, est centrée sur une jeune productrice (Hewitt) d'une émission sportive qui se voit obligée de passer elle-même devant la caméra. Alors qu'Alyson Hannigan (Buffy) est recrutée pour jouer sa meilleure amie, elle est remplacée peu après. O'Neill campe le rôle du producteur exécutif de l'émission. Finalement, les dirigeants du network annoncent début 2005 que le projet est annulé. Jennifer Love Hewitt se "rabat" sur Ghost Whisperer qui devient l'un des succès de la rentrée sur CBS.

Printemps 2006, Ed O'Neill et Christine Baranski (Happy Family) jouent les parents d'une jeune mariée venue s'installer dans sa ville natale avec son époux, pour le meilleur et pour le pire. Encore une fois, la vie d'Inseparable s'arrête au pilote puisque la série n'est pas retenue pour la grille de rentrée de CBS.

Loin de se laisser abattre, l'ex-star de Mariés, deux enfants se lance dans un nouveau projet pour la saison 2007, John from Cincinnati. Après le Far West de Deadwood, David Milch dépeint cette fois-ci le monde du surf en Californie, à Imperial Beach. C'est Austin Nichols (Surface) qui incarne ce John venu de Cincinnati pour apprendre le surf auprès de la légende Mitch Yost (Bruce Greenwood). O'Neill joue un ex-Marine, ami de la famille Yost. Rebecca De Mornay, Brian Van Holt et Luis Guzman sont également crédités au générique du pilote qui sera réalisé par Mark Tinker, un habitué de Deadwood et New York Police Blues. La série dramatique pourrait voir le jour sur la chaîne payante HBO la saison prochaine.




Le temps où il vendait des chaussures semble loin... À quand un rôle à la hauteur d'Al Bundy pour Ed O'Neill ?



Aurélien Martin- Allociné


Dernière édition par Jamaica le 30/10/2006 11:24:36; édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 18/10/2006 15:50:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
-zia-


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2006
Messages: 104

MessagePosté le: 18/10/2006 17:03:58    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

un reportage sur "arnold et willy" est passé recemment; ils ont tous mal tourné:
arnold a été ruiné par ses parents et est devenuegardien de parking; actuellement il est doubleur de D.A
willy est devenu drogué; je crois même qu'il a fait de la prison; auj il aide les jeunes à sortir de l'enfer de la drogue
virginia s'était fairt virée parcqu"elle était enceinte; elle a posé nue dans un magazine, a cambriolé des supermarchés et a fait une overdose (filmée par son mec du moment, du bon gout)
Revenir en haut
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 20/10/2006 10:25:36    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

Encore un bébé né à "Melrose Place"



Kelly Rutherford, l'ex star de "Melrose Place" et "DOS", a donné naissance à son premier enfant mercredi 18 octobre.

Malheureuse au travail, heureuse en amour... Kelly Rutherford est devenue maman ! L'actrice a accouché de son premier enfant mercredi 18 octobre à Los Angeles. Le petit Hermes Gustaf Daniel Giersch et sa maman se portent bien, tout comme le papa, Daniel Giersch.

Plus connue pour son rôle de Megan dans le soap Melrose Place, Kelly Rutherford a fait partie de l'éphémère DOS : Division des Opérations Spéciales, diffusée la saison dernière sur NBC et actuellement sur France 2.

Thomas Destouches avec Zap2it et People
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 20/10/2006 10:31:42    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant



Tori Spelling jouera dans la comédie "Kiss the Bride". Quand un gay fait tout pour empêcher le mariage de son petit ami...

Après la série déjantée So NoTORIous et après avoir été plus ou moins déshéritée, Tori Spelling continue son petit bonhomme de chemin, loin de Beverly Hills. Elle a bien changé Donna...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lilly


Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2006
Messages: 148
Localisation: Belgique

MessagePosté le: 20/10/2006 11:33:04    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

Super ces nouvelles Jamaica, MERCI!!! Okay

Ce que je viens d'apprendre c'est que TORI attends un heureux évenement pour le printemps prochain! Wink
_________________
Revenir en haut
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 24/10/2006 09:02:09    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

Qu'est devenue... Shannen Doherty ?



Elle a habité "Beverly Hills", pratiqué la sorcellerie et fait la Une de magazines à scandales. Redécouvrez l'étonnante carrière de Shannen Doherty !

Après Beverly Hills...


En 1994, Shannen Doherty s'échappe de Beverly Hills dans un brouhaha de scandales et autres disputes en coulisses...

1ère étape : Casser son image à tout prix


Fini le soap adolescent et son goût acidulé et place aux Glandeurs (1995) et à Nowhere (1997) ! Avec ces deux films, réalisés respectivement par les "farouchement" indépendants Kevin Smith et Gregg Araki, elle espère casser, détruire, piétiner son image de "teen soap princess" (littéralement "princesse de feuilleton adolescent"). Si le succès critique est au rendez-vous, le public, lui, sèche...



2ème étape : le soufflet retombe

Malheureusement, excepté ses deux films, la carrière de Shannen au cinéma ne décolle pas. Entre téléfilms et films destinés directement au marché vidéo, elle enchaîne les productions mineures avec un penchant manifeste pour les rôles de victimes, un message destiné à son public ? Entre 1996 et 1998, elle enchaîne pour la télévision Disparue dans la nuit (l'histoire d'un couple accusé du meurtre de leur petite fille), Amitié dangereuse, Trahison intime (l'histoire d'une femme battue poursuivie par son ex-compagnon) et Un billet pour le danger, autant de productions qui ne restent pas dans les annales du petit écran.

Une vraie fan de "24"
Shannen Doherty est une fan absolue et inconditionnelle de 24 ! Elle a d'ailleurs pu le prouver en enregistrant des commentaires, en compagnie d'Evan Katz, pour l'épisode "15h00 – 16h00" figurant dans le coffret de la saison 4.

Charmed : la 2ème chance
En 1998, son père spirituel Aaron Spelling, qui a toujours veillé sur sa petite protégée, lui donne une 2ème chance en lui offrant le rôle de Prue Halliwell dans sa dernière production : Charmed ! Le 7 octobre 1998, date de la diffusion du premier épisode sur WB, Holly Marie Combs, Alyssa Milano et Shannen deviennent les soeurs Halliwell...




Shannen incarne Prue, l'aînée des soeurs Halliwell. Dotée du pouvoir de télékinésie, elle est capable de déplacer les objets avec ses yeux puis, plus tard, avec ses mains. Cerise sur le gâteau : elle a la capacité de se dédoubler ! Responsable et mature, elle est l'antithèse de Phoebe (Alyssa Milano), c'est d'ailleurs pour cette raison que les deux soeurs sont si souvent en conflit.

Shannen Doherty semble se nourrir de conflits ! Au fil des saisons et des tournages éprouvants, les relations entre ses partenaires, les producteurs et elle se dégradent. A l'image de ce qui était arrivé sur le plateau de Beverly Hills, pire encore sans doute, l'atmosphère se dégrade et devient même irrespirable. Il y a une soeur Halliwell de trop dans le manoir ! A la fin de la 3ème saison, Prue succombe à la suite de l'attaque du démon Shax : miss Doherty quitte Charmed...



Elle a d'autres cordes à son arc...
Vous connaissiez Shannen Doherty devant l'objectif de la caméra mais saviez-vous qu'elle était également passée derrière ? La belle a réalisé 3 épisodes de Charmed, dont "Adieux" (3.22) qui marque la dernière apparition de Prue, son personnage, dans la série.


Une garce ?

Avérés ou rapportés, les exemples d'esclandres dus au mauvais caractère de Shannen Doherty (ou tout simplement à son caractère diront certains) sont nombreux et plus ou moins spectaculaires.

Des problèmes sur les plateaux... Selon le regretté Aaron Spelling, Shannen Doherty a dû quitter Beverly Hills car les relations avec les autres membres du casting étaient devenues de plus en plus tendues, ses fréquents retards sur le plateau n'arrangeant rien. En 1994, William Friedkin, qui dirige le téléfilm Jailbreakers menace de virer Shannen. La raison en est simple : absence de l'actrice lors du 1er jour de tournage ! Quelques années plus tard, Holly Marie Combs et Alyssa Milano, qui ne sont plus sous le Charmed de leur "soeur", décident de s'en séparer et Shannen Doherty est remplacée par Rose McGowan. D'autres anecdotes de tournage circulent un peu partout et finissent de dresser le portrait d'une actrice impossible...



Sa meilleure ennemie

Shannen Doherty est la cible favorite de Tori Spelling dans sa nouvelle série So NoTORIous, racontant la vraie fausse vie de la fille d'Aaron Spelling. Sont distillées ici et là dans les épisodes des petites piques adressées à son ancienne partenaire de Beverly Hills. C'est méchant, vachard, acide, venimeux...




Un casier judiciaire chargé... En dehors des plateaux, Shannen ne se montre pas moins sauvage. Les policiers sont là pour en témoigner. En 1990, alors que la folie Beverly Hills commence à peine, la California United Bank saisit l'intégralité de son compte pour rembourser les 32 000 dollars dépensés dans des boutiques à grands renforts de chèques en bois. En 1997, à la suite d'une violente altercation pendant laquelle elle aurait jeté une bouteille de bière contre la voiture d'un jeune homme, elle est condamnée à suivre une thérapie pour canaliser ses accès de colère et de violence. Quelques années plus tard, elle écope d'une peine de prison (commuable en travaux d'intérêt général), d'une amende de 1 500 dollars et de trois ans de mise à l'épreuve pour avoir conduit en état d'ivresse.

Et, afin de casser son image d'actrice de soap adolescent tout en provoquant l'Amérique puritaine, celle qui aurait pu devenir la "fiancée préférée des américains" pose régulièrement en Une de magazines aussi épicés que Loaded ou Playboy. Pas de doute : Shannen n'est pas un ange...

La presse fait bien évidemment ses choux gras du parcours professionnel accidenté et de la chaotique vie privée de Shannen Doherty. Relatant les moindres faits et gestes tendancieux de la miss, elle construit au fil des articles l'image d'une "bad girl" incontrôlable, ingérable et insupportable, une diva déjantée et subversive. Ce déchaînement médiatique débouche même sur la publication d'un livre, un véritable brûlot uniquement destiné à descendre en flamme la Doherty : "The "I Hate Brenda" Book/Shannen Doherty Exposed!", signé Michael Carr et Darby (publié aux éditions Pinnacle en 1993). Les fans crient au scandale, les autres sont confortés dans leur opinion, forcément négative...




Si cette image de "bad girl" peut parfois être séduisante (pour Shannen comme pour le public), dans une industrie où la conformité et l'image sont érigées en valeurs suprêmes, le prix à payer pour cette indépendance est souvent excessif. La rebelle Shannen s'en est rendue compte, peut-être un peu tard... Voilà ce qu'elle déclare au magazine Glamour, dans le numéro du mois d'octobre 2006 :

"A 18 ans on m'engage pour Beverly Hills. Tout d'un coup je suis poursuivie dans les rues de Londres, épiée en permanence et on déploie le tapis rouge partout où je vais. Un tas de personnes que je ne connais pas font leur entrée dans ma vie et veulent devenir mes amis à tout prix. En ce temps-là, je faisais des expériences, j'explorais ma personnalité, je fuyais l'enfant timide que j'avais été et qui s'était toujours sentie mal à l'aise. Aujourd'hui j'ai d'immenses regrets mais il y a encore peu de temps, à chaque fois que j'étais interviewée, je répondais "Je ne regrette rien. J'ai appris de ces expériences" (...) L'autre jour, à l'occasion d'une conférence de presse pour ma nouvelle émission "Breaking up with Shannen Doherty", dans laquelle j'aide les gens à faire face à la réalité de leurs sentiments, un journaliste m'a demandé ce que je ressentais vis-à-vis de ma "mauvaise réputation". Pour la première fois depuis 25 ans, c'est-à-dire le début de ma carrière, je me suis mise à pleurer. Puis j'ai dit "S'il vous plaît, donnez-moi une seconde chance." Je me suis enfin autorisée à être vulnérable. La prochaine étape concerne les relations amoureuses, et ça risque d'être douloureux, parce que je me suis construite une carapace extrêmement épaisse. Mais il faut savoir accepter sa fragilité. Au final vous pouvez vous tromper complètement, mais vous pouvez aussi trouver la perle rare. Le jeu en vaut la chandelle."

Shannen Doherty n'est plus la même...

Le double comeback raté



North Shore"...

Pendant l'été 2004, les producteurs de North Shore cherchent à donner un nouveau souffle à leur série, en perte de vitesse inquiétante depuis ses débuts sur la Fox au mois de juin. Ils ont alors l'idée de recruter Shannen Doherty, afin de pimenter le show...

Le 20 septembre très exactement (et l'épisode "Alexandra"), l'ex-Prue Halliwell devient donc Alexandra Hudson, la fille illégitime de Walter Booth (Christopher McDonald), un businessman qui a des vues sur l'hôtel Grand Waimea. Sulfureuse et manipulatrice, Alexandra sème le trouble au sein du personnel et en particulier Nicole (Brooke Burns), sa demi-soeur.

Malheureusement pour la série comme pour Shannen Doherty, si l'intrigue gagne en intensité, les audiences ne suivent pas. Le comeback de l'actrice est un bide... North Shore est supprimée après à peine une saison de 21 épisodes (dont 11 avec Shannen).




...et "Love Inc."

Promis juré craché, Shannen Doherty s'est calmée. Et elle va le prouver à tout le monde en tenant le rôle principal d'une série : Love, Inc....

Mais cette belle histoire n'a jamais eu lieu. Pourtant tout avait bien commencé... Petit rappel des faits !

A l'intersaison 2005, le pilote de Love, Inc. est retenu par le défunt network UPN. Le concept est simple et fédérateur : Denise Johnson est consultante en relations amoureuses. Fière d'aider les gens à rencontrer l'âme soeur, ce qu'elle réussit avec succès, elle ne parvient toujours pas à trouver la sienne...

Shannen Doherty est alors prête à faire son comeback dans une série. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes... jusqu'aux projections de presse, dont les résultats s'avèrent catastrophiques. Le public n'est pas sensible aux mésaventures sentimentales de Doherty sous les traits de cette entremetteuse. Le constat est sans appel : l'image de l'actrice semble un handicap insurmontable pour le rôle. Les dirigeants du network en accord avec les producteurs prennent alors une décision qui va faire grand bruit : virer Shannen ! Une véritable humiliation publique...

Epilogue... Busy Philipps (Dawson) remplace Shannen au générique de Love, Inc.. La série n'a jamais trouvé son public et est annulée au bout de 19 épisodes.

On ne saura jamais si, avec Shannen Doherty, Love, Inc. aurait mieux fonctionné...


La tempête Doherty

Dans la foulée de son éviction de Love, Inc., Category 7: The End of the World (La Fin du monde en VF), la suite de Category 6. Au milieu des tempêtes apocalyptiques et autres catastrophes naturelles, elle y incarne une scientifique déchue faisant équipe avec l'illuminé Tornado Tommy. Au passage, Shannen Doherty y donne la réplique à Randy Quaid, Gina Gershon, Robert Wagner, James Brolin, Cameron Daddo et Tom Skerritt (rien que ça) !



Votre couple est en crise ? Shannen vous le brise !

Quel est le meilleur atout de miss Doherty ? L'image qu'elle véhicule sans aucun doute... Avec "Breaking up with Shannen Doherty", elle prend le contre-pied du personnage qu'elle aurait pu interpréter dans Love, Inc. En lieu et place d'une experte en relations sentimentales, elle devient une professionnelle de la rupture amoureuse !




Le principe de l'émission : Shannen Doherty vient personnellement en aide à une personne qui souhaite rompre avec son partenaire ! Après en avoir discuté avec l'intéressé, afin de comprendre le ou les problème(s), la "briseuse de couples" déploie des moyens très personnels pour signifier au futur "célibataire" qui ne le sait pas encore sa "radiation" pure et simple.

Lancée le 22 août dernier par la chaîne câblée Oxygen, "Breaking up with Shannen Doherty" est diffusée le mardi à 22h. Si vous désirez en savoir plus sur cette émission, et voir des webisodes, n'hésitez pas à vous rendre sur le site officiel : http://www.oxygen.com/shannen/ !



Thomas Destouches Allociné
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 30/10/2006 11:23:29    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

Holly Marie Combs a donné naissance à son deuxième enfant jeudi 26 octobre. Le bébé et sa sorcière de maman se portent bien.

Le sortilège d'accouchement a fontionné ! Jeudi 26 octobre, Holly Marie Combs a accouché de son deuxième enfant au Cedars-Sinai Medical Center de Los Angeles. Le bébé se prénomme Riley Edward Donoho et il se porte bien, tout comme la maman et le papa, David. Finley Arthur, le premier fils de l'ex-Piper de Charmed, est déjà âgé de 2 ans. Depuis la fin de la série culte, en mai 2006, Holly Marie Combs s'est consacrée à sa grossesse et à la venue au monde de Riley.

Thomas Destouches avec People
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 01/11/2006 10:30:19    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

Réapparition de David Duchovny dans Bones




David Duchovny revient à la télévision par un biais inattendu mais finalement pas si surprenant que ça : l'inoubliable Fox Mulder est en train de réaliser un épisode de la série "Bones".

Disparu de nos petits écrans depuis bien longtemps (sa dernière apparition remonte à un épisode de la sixième saison de Sex & the City, "A la folie !" en 2003), David Duchovny y revient par le biais de la réalisation. Une casquette qu'il avait déjà endossée à trois reprises pour X-Files et qu'il reprend donc pour un épisode de Bones (probablement le 2.10, "The Headless Witch in the Woods"). L'acteur pourrait également apparaître dans une enquête ultérieure...

La série (toujours inédite en France, mais prochainement sur M6) vient d'entamer aux Etats-Unis sa deuxième saison sur la Fox. Inspirée par les romans de Kathy Reichs, elle se distingue des nombreuses autres séries policières par son couple d'enquêteurs à l'ancienne (type Clair de lune) : l'agent du FBI Seeley Booth (David Boreanaz) et l'anthropologue Temperance Brennan (affectueusement surnommée Bones, Emily Deschanel). Mais également par un humour noir décalé et rafraîchissant.

Deux autres informations d'importance concernant cette deuxième saison de Bones : Camille Saroyan (Tamara Taylor vue dans Lost, les disparus) restera au moins jusqu'à la fin. Une source d'agacement non négligeable pour Bones qui retrouvera également son père interprété par Ryan O'Neal (Barry Lyndon). De joyeux développements en perspective...

Chloé Ferret avec TV Guide et Fox
allociné
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 20/11/2006 09:16:40    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

Qu'est devenu... John Stamos ?



L'ex-oncle Jesse de "La fête à la maison" a récemment été admis aux "Urgences". Mais ce n'est pas la seule série à laquelle a participé John Stamos...

La fête est finie

Le 23 mai 1995, la famille Tanner dit adieu à son public. La Fête à la maison aura duré 8 saisons, soit 192 épisodes. Cette sympathique sitcom familiale a marqué des générations de téléspectateurs, d'un côté et de l'autre de l'Atlantique. Elle aura également révélé une petite famille de comédiens, qui ne sont jamais complètement sortis de la vie de leurs fans. Il est temps de prendre de leurs nouvelles...



Bob Saget (Danny Tanner) est en train de terminer sa parodie de La Marche de l'empereur, Farce of the penguins. Candace Cameron (D.J.) a suivi les traces de son frère Kirk Cameron et promeut les valeurs de la religion catholique. Jodie Sweetin (Stephanie) s'est récemment penchée sur les jours difficiles qui ont suivi la série . Les soeurs Ashley et Mary-Kate Olsen (qui jouaient en alternance Michelle) sont devenues de véritables stars et femmes d'affaire. Dave Coulier (Joey) n'a jamais arrêté de faire le pitre et a prêté sa voix à de très nombreux personnages de dessin animés. Lori Loughlin (Rebecca) a créé et joué dans Summerland. Et John Stamos ? C'est justement le sujet de notre dossier...

Qu'est devenu l'oncle Jesse ?



Les voleurs repartent bredouille



En 2000, John Stamos repart sur le sentier du petit écran avec Voleurs de charme. Melissa George et lui incarnent deux voleurs professionnels rivaux, contraints de collaborer avec le FBI après être tombés dans un piège. Afin d'éviter la prison, le duo de choc et de charme doit désormais enquêter sur le terrain pour le compte des autorités.

Lancée le 28 septembre 2001 sur ABC (son network fétiche), Thieves (en VO) est malheureusement un flop. Bénéficiant d'une critique globalement positive, elle connaît de gros problèmes d'audience (7,3 millions de téléspectateurs de moyenne) et est retirée de l'antenne le 23 novembre. Au final, seuls 8 des 10 épisodes produits ont été diffusés. On est alors loin, très loin des 192 épisodes de La Fête à la maison... Pourtant la série avait des arguments à faire valoir, notamment le charme de ses deux interprètes principaux, l'alchimie du duo et la stylisation de la série.

La série avec John Stamos que vous ne verrez jamais

En 2000, John Stamos joue le rôle principal de Fortunate Son, un pilote de série dramatique suivant les enquêtes d'un détective privé dont le père est un puissant politicien. Produit par Jim Leonard (qui retravaillera un an plus tard avec John Stamos pour Voleurs de charme), le projet n'est pas retenu par NBC.


Lors d'une interview accordée au site américain Steppin' Out en 2002, John Stamos revenait sur cet échec : "Je ne sais pas pourquoi ça s'est mal passé. Ça a été une vraie déception pour moi. Je trouvais que la série était particulièrement bien écrite et très divertissante. ABC était alors dans le flou et je ne crois pas que les dirigeants étaient réellement prêts à donner sa chance à la série."

Toujours est-il que l'annulation est doublement dommageable pour John Stamos. Voleurs de charme était aux antipodes de La Fête à la maison et permettait au public de découvrir une autre facette de sa personnalité, loin de l'oncle Jesse, loin de l'esprit d'une sitcom familiale. Mais aussi et surtout, six ans après son dernier rôle régulier dans une série, ce flop pouvait le faire basculer dans la catégorie "has been".



Dans la peau de John Stamos
En 2004, John Stamos est à l'affiche d'un petit court métrage humoristique intitulé I Am Stamos et dont le pitch fait penser au film culte Dans la peau de John Malkovich : Il n'y a qu'un seul John Stamos... et il s'appelle Andy Shrub

Jake était en progrès...



Le 13 mars 2005 est un grand jour. Ce dimanche à 21h, Jake in Progress fait ses grands débuts sur ABC (encore et toujours). Et c'est (presque) un triomphe. 13,93 millions de téléspectateurs américains sont présents au rendez-vous donné par John Stamos ce soir-là. Les chiffres sont certes en deçà de ceux de Desperate Housewives (la tenancière habituelle de cette case horaire), mais il s'agit malgré tout d'une performance.

Cette comédie créée par Austin Winsberg raconte les aventures sentimentales de Jake Phillips, un brillant attaché de presse qui décide qu'il est temps de se ranger et de trouver l'âme soeur. Si le prétexte peut paraître mince, tout le monde s'accorde à dire que la série permet à John Stamos de faire étalage de tout son charme. Le comédien est alors âgé de 42 ans, il est en pleine maturité...

John Stamos a-t-il retrouvé le chemin du succès ? Au premier abord tout le laisse à penser... Malheureusement, au cours de cette première saison (13 épisodes), les audiences chutent et le 21 avril, ils ne sont plus que 4,48 millions devant le Season Premiere. A la surprise (quasi) générale, le network décide malgré tout de commander une seconde saison... qui débute neuf mois plus tard, en janvier 2006 ! Les chiffres d'audience sont impitoyables : 5,6 millions de téléspectateurs. La réaction d'ABC ne se fait pas attendre : la série est suspendue d'antenne. Les téléspectateurs ne reverront plus jamais Jak




La musique et Mr Stamos

Acteur, musicien et chanteur, John Stamos est un artiste complet. En marge de sa carrière sur le petit et le grand écran, il a enregistré des chansons, joué dans des comédies musicales et même inspiré un groupe punk !

John Stamos est un des plus grands admirateurs au monde des Beach Boys ! A l'époque de La Fête à la maison, son personnage (Jesse) rencontrait le célèbre groupe californien et enregistrait même un disque (intitulé "Forever") avec eux ("En route vers la gloire", 5.25). Dans la vraie vie, John Stamos a tout simplement participé à une tournée avec le groupe mythique (en 2006), et pas en tant que simple admirateur : il jouait de la batterie et de la guitare ! Dans sa collection dédiée aux Beach Boys figure en bonne place The Beach Boys: An American Family, un téléfilm retraçant le parcours du groupe et produit par lui-même ! Fan d'Elvis Presley, il a également participé en 1994 à "Elvis the Tribute", un documentaire musical évoquant la carrière et l'héritage du King. Si ce n'est pas de l'obsession...




En mai 2006 sortait un album intitulé "Unexpected Dreams : Songs from the Stars", une compilation de chansons enregistrées par des vedettes du petit et du grand écran dont une partie des bénéfices était reversée au programme d'éducation musicale "Music Matters" créé par le Los Angeles Philarmonic. Parmi les grands noms figuraient Jennifer Garner, Scarlett Johansson, Ewan McGregor, Jeremy Irons et... John Stamos ! Il y interprète "Goodnight My Angel", une chanson de Billy Joel.



John Stamos a également fait étalage de ses talents musicaux sur scène, dans des comédies musicales, et pas des moindres. Des spectateurs chanceux ont pu le voir en effet dans How to succeed in business without really trying (pour laquelle il prît la succession de Matthew Broderick dans le rôle principal), Nine (qui s'est jouée à Broadway) ou encore Cabaret, dans laquelle il interprétait le maître de cérémonie. A quand une comédie musicale adaptée de La Fête à la maison ?



Un homme à femmes
Les conquêtes de John Stamos se comptent sur les doigts de plusieurs mains. A son bras on a pu voir entre autres Demi Moore (aujourd'hui Mme Ashton Kutcher), Lori Loughlin (sa partenaire de La Fête à la maison), Paula Abdul (désormais jury d'American Idol), Julie Anderson, Krista Allen ou encore Rebecca Romijn (qui fut sa femme de 1997 à 2005) !



L'atout charme d'"Urgences"



Et dire que cela ne devait pas durer... Pendant les sweeps de novembre 2005, John Stamos joue les guest stars de luxe dans deux épisodes d'Urgences. Il y interprète Tony Gates, un élégant et ténébreux infirmier, étudiant en médecine et vétéran de la 1ère Guerre du Golfe. Le public aime et visiblement les producteurs aussi... Un an plus tard, au début de la 13ème saison d'ER (en VO), la nouvelle tombe : John Stamos revient au Cook County avec le statut d'acteur régulier et signe un contrat de deux ans.




L'ex-oncle Jesse de La Fête à la maison s'intègre parfaitement au sein de la vénérable série et y apporte une touche sexy qui n'est pas sans rappeler l'ex-docteur Doug Ross (George Clooney) ou le docteur Derek Shepherd (Patrick Dempsey) de Grey's Anatomy. Comparaisons mises à part, son personnage de Tony Gates est complètement adopté par les fidèles d'Urgences, laquelle affiche une courbe d'audiences vigoureuse malgré ses 13 printemps. Son arrivée a eu un impact très positif sur la série et certains parlent même d'un effet John Stamos !





Des confidences de John Stamos sur son personnage dans Urgences : Attention SPOILERS !!! "Tony prend soin de la veuve de son meilleur ami et de sa fille (...) Dans le même temps, il commence sérieusement à craquer pour Neela (ndlr : interprétée par Parminder Nagra). Dans les prochaines semaines, leur relation va devenir de plus en plus intense. Je suis particulièrement heureux de pouvoir interpréter un personnage romantique. L'hôpital est une chose. Je joue un bon docteur et j'ai beaucoup de choses à y faire, mais j'ai l'impression qu'ils utilisent mon personnage comme un moyen de développer une facette plus romantique au sein de la série et je pense que c'est une bonne chose." (Propos recueillis par le site internet CanMag et datés du 29 octobre 2006).

Que les fans français se préparent : John Stamos vous donne rendez-vous pour la 13ème saison d'Urgences ! Il est en pleine forme...

Thomas Destouches
Allocine
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 20/11/2006 13:11:36    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

L'agent Scully de nouveau maman


Gillian Anderson a accouché de son deuxième enfant le 1er novembre dernier. Le petit Oscar et sa maman se portent bien...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 27/11/2006 10:03:17    Sujet du message: qu'est devenu Suzanne Sommers ? Répondre en citant

Qu'est devenue... Suzanne Somers ?



Star dans les années 70 grâce à la sitcom "Three's Company", Suzanne Somers est tombée dans l'oubli avant de revenir dans "Notre Belle Famille". Un parcours extraordinaire...

La fin d'une époque

Après des apparitions mineures dans des films et des séries, Suzanne Somers accède au vedettariat en 1977 avec Three's company, une sitcom diffusée sur ABC qui, au terme de sa seconde saison, devient la série n°1 aux Etats-Unis. Son personnage de Chrissy Snow, une blonde à la logique pour le moins tortueuse et au corps de déesse, fait d'elle une gigantesque star. Mais le rêve va virer au cauchemar. Le besoin de reconnaissance, l'argent et les paillettes pervertissent tout, même les coeurs le plus purs. Celui de Chrissy Snow en était un...



En 1980, la saison 5 de Three's company a déjà débuté, Suzanne Somers et son mari-manager Alan Hamel, exigent une augmentation salariale astronomique pour Suzanne, qui ne gagne alors "que" 30 000 dollars par épisode. (salaire moyen de l'époque pour un acteur de série en diffusion). Le couple Somers-Hamel demande à ce que son cachet passe à 150 000 dollars... + 10% des recettes du show ! Une offre inacceptable et qui, selon les producteurs, peut mettre tout simplement en jeu l'existence de la série (explosion du budget global de Three's company). Leur refus est catégorique. Le bras de fer commence. Il va passionner des millions d'américains, qui vont le suivre comme un véritable feuilleton via les journaux et la presse en général, et faire des victimes, des deux côtés.

Afin de pousser les producteurs à accepter sa demande, Suzanne Somers emploie les grands moyens : retards (voire absentéisme), menaces, déclarations dans la presse... Durant cette période, John Ritter et Joyce DeWitt, profondément blessés par l'attitude impossible de Suzanne Somers, s'éloignent peu à peu de leur ancienne amie, jusqu'au point de non retour. Les producteurs, loin d'user de la diplomatie la plus élégante, tiennent bon et demandent aux scénaristes de s'occuper du cas Somers : son personnage, l'un des plus appréciés, est peu à peu éliminé du show...



Le 2 avril 1981, ABC annonce que Melle Suzanne Somers ne fera pas partie de la 6ème saison de Three's company. Personne ne s'imagine alors que la campagne orchestrée par Suzanne pendant toute cette période va jouer contre elle. Les networks n'ont pas apprécié sa démarche et "sa cause". Les producteurs la jugent ingérable et prononcent une sentence sans appel : elle est finie. A Hollywood, Suzanne Somers n'est plus désirée, mais elle ne le sait pas encore...

La traversée du désert

Suzanne Somers a quitté le domicile de Three's company. Toute à l'excitation de son indépendance, elle s'imagine un avenir radieux. Elle se trompe. Entre 1981 et 1985, elle n'obtient pas un seul rôle au cinéma ou à la télévision. Elle est une indésirable intouchable. Sa (toute nouvelle) sulfureuse image a fait des ravages...



En 1981, Suzanne Somers quitte donc ABC pour CBS avec un contrat en poche lui assurant le tournage de deux pilotes. Le premier centré sur une hôtesse de l'air aussi légère que... l'air, le second sur une actrice de sitcom (toute ressemblance avec une sitcom ayant déjà existée n'est peut-être pas fortuite). Ereintés par la critique et refusés par le network, aucun de ce deux projets ne voit le jour...

Les semaines passant, le couple Somers-Hamel, si confiant au départ, voit le nombre de propositions fondre comme neige au soleil. Dès 1982, comme les chaînes américaines ne veulent pas d'elle, elle décide de se consacrer pleinement à sa carrière d'artiste de scène. Elle s'y voue même corps et âme et les spectateurs se déplacent en masse. Pendant cette période loin des caméras / proche de son public, Suzanne Somers voyage dans le monde entier avec ses spectacles. Elle fait même escale en France...



En 1985, elle joue dans un pilote pour ABC, Good Bye, Charlie, dans lequel elle interprète un homme réincarné en femme. Les critiques apprécient mais le pilote n'est pas retenu, encore une fois. Peu à peu, le produit Suzanne Somers ne se vend plus. Boudée par les networks et les producteurs, elle figure en bonne place sur une liste d'acteurs condamnés. Sa mise au ban durera finalement 10 ans...

Au sujet de cette période noire, Suzanne Somers déclare : "C'est comme si je conduisais ma voiture sur une autoroute et que, tout à coup, un homme faisait irruption dans le cockpit et me poussait dehors. Je me suis retrouvée seule, assise en plein soleil ! La première année, je me suis dit "Que s'est-il passé ? Comment ai-je pu passer de la série N°1 aux Etats-Unis à ma situation actuelle, à l'impossibilité d'obtenir un boulot ?" Chaque histoire racontée à mon sujet était tellement négative..."

"Hollywood Wives", le comeback

Malgré toutes les difficultés, l'ex-Chrissy Snow de Three's company fait son comeback à la télévision avec Les Dessous d'Hollywood en 1985. Hollywood Wives (en VO) est produite par Aaron Spelling. Le célèbre producteur est celui qui lui tend la main, qui permet ce comeback, montrant par la même occasion au reste de la profession que Suzanne Somers n'est pas une malade contagieuse. Le célèbre producteur, très attaché à la belle blonde, lui offrira également un rôle dans le téléfilm, Rich Men, Single Women en 1990.



Cette mini-série, adaptée du roman semi-autobiographique de Jackie Collins, la soeur de Joan (Dynastie), emmène les téléspectateurs dans les coulisses de l'industrie du rêve et suit les aventures de femmes de stars. Le 17 février 1985, après avoir incarné la très sexy Chrissy Snow, Suzanne Somers devient Gina Germaine, une véritable garce...

Avec son casting de stars (Anthony Hopkins, Stefanie Powers, Candice Bergen...), Hollywood Wives fait un tabac et permet de refaire parler de Suzanne Somers. Malheureusement, certains pensent que cette mini-série est un mauvais choix de carrière pour l'actrice. Certes, elle est revenue sous le feu des projecteurs, mais sous un mauvais jour. L'image de femme vénale et égoïste créée par son départ désastreux de Three's company quelques années plus tôt est encore vivace dans l'esprit de millions d'américains... et ils retrouvent Somers dans le rôle d'une méchante ! Jay Bernstein, son ex-manager, résume ainsi la situation : "C'était un mauvais rôle pour elle, elle n'aurait pas dû revenir avec son rôle de méchante. Les gens ont pensé qu'elle l'était vraiment."

Hollywood Wives aurait dû permettre à Suzanne de renouer avec le succès ou tout au moins de reprendre le fil d'une carrière alors en pointillés, de décoller l'étiquette de Three's company qui restait invariablement cousu à son bikini ! Mais ce n'est qu'une histoire sans réel lendemain. Le véritable comeback n'est pas encore à l'ordre du jour...



"She's the Sheriff" : il faut bien vivre



En 1987, Suzanne Somers obtient le rôle principal de la sitcom She's the Sheriff, diffusée en syndication (réseau des télévisions locales). Certes il s'agit d'un rôle principal mais l'ex-Chrissy Snow de Three's company vaut mieux que cette comédie de seconde, voire de troisième zone. Certes les téléspectateurs ont à nouveau droit à leur dose quotidienne de la sexy Somers, mais la série n'est diffusée "qu'en" syndication, loin des grands networks, qui refusent encore et toujours d'entendre parler de la rebelle.

She's the Sheriff est fondée sur une intrigue rachitique : après avoir perdu son mari, Hildy Granger devient shérif de sa petite ville pour subvenir aux besoins de ses deux enfants.

Tant du point de vue critique que public, la série est loin d'être une réussite. Les journalistes détestent, les fans de Suzanne Somers ont presque de la peine de voir leur idole se perdre dans ce chaos pseudo-comique et les téléspectateurs ne se pressent pas pour suivre les aventures de la shérif.



Lancée en 1987, She's the Sheriff tire sa révérence deux ans plus tard, dans l'anonymat le plus complet. Comme si le comeback de Suzanne Somers n'avait pas vraiment eu lieu, ce qui est (un peu) le cas... Il est loin le temps des Unes de magazine et du phénomène de société Three's company.

"Notre belle famille" : LE COMEBACK

Enfin LE comeback ! En 1991, Suzanne Somers sort du purgatoire, les grands networks lèvent leur embargo sur le produit Somers. Patrick Duffy, tout juste sorti de Dallas, et elle incarnent les parents de Notre belle famille. Ce retour au premier plan est officiel le 20 septembre 1991, avec le Series Premiere de Step by Step sur ABC, le même network qui diffusait Three's company...



Frank Lambert et Carol Foster se marient sur un coup de tête, alors qu'ils sont déjà parents de trois enfants chacun. Le problème est que ces deux familles sont très différentes, presque opposées, et la cohabitation ne va pas être facile !

Le sujet central de Notre belle famille touche directement Suzanne Somers. Maman de Bruce Jr, elle est également la belle-mère des deux enfants de son second mari Alan Hamel. Elle connaît la difficulté de devenir une belle-maman et les conflits issus de la cohabitation d'enfants de familles différentes.

Suzanne Somers aura dû attendre 10 ans pour retrouver un rôle à sa mesure, sur une chaîne importante. Cela en valait-il le coup ? Interrogée à de multiples reprises à ce sujet, elle a souvent regretté la manière dont elle était partie de Three's company, mais a toujours affirmé également que sa "cause" de l'époque était juste. Philosophe, elle est fière aujourd'hui de son parcours et de la volonté dont elle a fait preuve pour construire une carrière en dépit des obstacles rencontrés.

Après être passée sur CBS lors de sa 7ème et ultime saison, Step by Step fait ses adieux à l'antenne le 26 juin 1998. Suzanne Somers aura joué plus longtemps dans Notre belle famille que dans Three's company, un incroyable pied de nez à ceux qui lui prédisaient un oubli total...



Une icône de la culture américaine

Une citoyenne


Si Suzanne Somers n'a jamais obtenu de récompenses en tant que comédienne (malgré une nomination aux Golden Globes en 1979), son parcours personnel est jalonnée de distinctions.

Maman à 19 ans, Suzanne Somers s'est longtemps sacrifiée pour son fils. Au début des années 70, elle est condamnée pour fraude. Loin d'être malhonnête par vice, elle avait été contrainte à cette extrémité pour payer les frais d'hospitalisation de son fils, victime d'un accident de la circulation. D'autres anecdotes du même acabit construisent l'image d'une mère courage qui, en son temps, a fait pleurer l'Amérique entière... Quelques années plus tard, en 1990 très exactement, elle est élue Mère de l'année par le National Mother's Day Committee.

L'enfance de Suzanne Somers a été troublée par un père alcoolique et violent. Cet épisode malheureux est un facteur déterminant de sa vie. Elle n'a jamais oublié les ravages de l'alcool et s'est toujours engagée dans des actions de prévention, de pédagogie et d'aide. Il s'agit là sans aucun doute du combat le plus important de sa vie... L'actrice a effectué 2 mandats comme membre honoraire à la National Association for Children of Alcoholics. En 1990, elle fonde le Suzanne Somers Institute for the Effects of Addictions on Families puis, trois ans plus tard, le Suzanne Somers Family Centers qui vient en aide aux familles dans le besoin. Elle a également témoigné devant le Sénat des Etats-Unis sur le problème de l'acoolisme dans les familles. Au rayon distinctions, Suzanne Somers peut être fière d'avoir reçu un Humanitarian Award, remis par le National Council on Alcohols et un Distinguished Achievment in Public Service Award.

Une bombe sexuelle



A la fin des années 70 et au début de la décennie suivante, Suzanne est une véritable icône sexuelle. Dans Three's company, elle incarne Chrissy, une blonde aussi sexy que naïve. La sitcom joue la carte du double sens et des allusions sexuelles : Suzanne Somers incarne le fantasme féminin de millions de téléspectateurs américains. Son modèle se nomme Marilyn Monroe, dont elle copie les poses. Sa rivale s'appelle Farrah Fawcett, dont elle engage le manager, Jay Bernstein. Quelques années plus tard, on se souvient essentiellement de la Drôle de dame...



En 1980, le magazine américain Playboy publie en Une des photos de Suzanne Somers... nue ! Alors au sommet de sa gloire avec Three's company, pourquoi a-t-elle accepté de poser nue et de ternir son image ? En réalité, ces clichés ne datent pas d'hier : ils remontent au début des années 70, quand Suzanne Somers était dans le besoin, mais réapparaissent opportunément à ce moment. Les ventes du journal atteignent des records... Quatre ans plus tard, elle récidive et les ventes atteignent à nouveau les sommets. Mais cette fois-ci Suzanne est consentante : c'est elle qui a décidé de poser nue. Les circonstances aussi ont changé : bannie de la télévision, ces clichés font parler d'elle alors que plus personne ne lui parle... Depuis, Suzanne Somers a avoué regretter cette deuxième séance de clichés.

Un personnage

Au-delà des rôles qu'elle a tenu, Suzanne Somers est un personnage en soi et fait partie de l'inconscient collectif américain. Elle est apparue dans son propre rôle dans de très nombreux films, séries et téléfilms parmi lesquels Les Soeurs Reed, Serial Mother, La Fête à la maison, Une fille à scandales ou encore, consécration ultime, Les Simpson

Une artiste complète

Suzanne Somers a eu plusieurs carrières, que ce soit dans le temps (avant, pendant et après Three's company) ou dans différentes dimensions (à la télévision, au cinéma, sur scène...). En marge du petit ou du grand écran, elle s'est essayée à tout. Elle est une artiste complète, comme seuls les américains savent en produire...

Une showwoman !



En 1987, Suzanne Somers est élue "Las Vegas Entertainer of the Year", devant la légende Frank Sinatra ! Cela suffit à donner une idée de ses talents d'artiste de scène... Et elle aime toujours autant se produire sur les planches qu'à ses débuts dans les années 70. En 2005, elle remplissait encore la salle du Brooks Atkinson de Broadway dans son spectacle "The Blonde in the Thunderbird", un spectacle relatant sa carrière mouvementée.

Suzanne Somers ne rate pas non plus une occasion de pousser la chansonnette ! En 1980, elle interprète la chanson titre du film Nothing personal dont elle partage l'affiche avec Donald Sutherland. Le Jenny McCarthy Show, diffusé de 1997 à 1998 sur MTV, s'ouvrait sur une chanson interprétée par Suzanne Somers.

Animatrice

Aux Etats-Unis, il n'est pas rare que les comédiens du petit écran jouent à leurs heures perdues à l'animateur. Bob Saget, William Shatner ou encore David Hasselhoff par exemple s'y sont essayés, avec succès. Suzanne Somers fait partie du lot. En 1982, elle présente une émission de variétés spécialement créée pour elle : Suzanne Somers Special. Au milieu des années 90, elle est à la tête de son propre talk show The Suzanne Somers Show lequel ne dure malheureusement qu'une saison. Les émissions VH1's 8-Track Flashback (1995 - ) et Candid Camera (1998 – une émission de caméra cachée) figurent également à son palmarès.

Auteur à succès



En 1973, alors qu'elle n'est qu'une inconnue, Suzanne Somers publie un recueil de poèmes, intitulé "Touch Me". S'il n'est pas resté dans les annales, ce livre est une véritable fierté pour l'actrice, qui y fait souvent référence, comme pour prouver à ses détracteurs qu'elle n'a pas été qu'une belle blonde. Si la carrière de Suzanne Somers avait suivi la trajectoire souhaitée, il n'y aurait peut-être eu de deuxième livre...



En effet, en 1988, elle est une pestiférée de l'industrie du rêve : elle ne tourne quasiment pas, tout le monde lui tourne le dos. C'est ce moment qu'elle choisit pour publier son autobiographie, "Keeping Secrets". A 42 ans, elle choisit de remettre les pendules à l'heure et de donner sa version des faits, en particulier à propos de son départ forcé de Three's company. Sans haine démesurée mais avec une propension à se donner systématiquement le beau rôle, elle règle ses comptes. Certains critiques y voient une oeuvre manichéenne, n'ayant pour but que de redorer son blason et de se poser en victime. Le public, lui, adore ! Le livre est un énorme succès en librairie (il figure sur la liste des best sellers du New York Times pendant 21 semaines !). Pour Suzanne Somers, la fin de la "mise en quarantaine" n'est pas loin... Ce livre va en effet servir de déclencheur pour Suzanne Somers, à la fois personnellement et professionnellement : cette autobiographie va l'aider à retrouver le chemin des grands networks. Pour la petite histoire, "Keeping Secrets" sera adapté en téléfilm en 1991, avec Suzanne Somers dans son propre rôle.



Quatre ans après son autobiographie, elle publie le livre "Wednesday's Children", un recueil de témoignages de personnes qui, comme elle, ont été victimes d'abus ou de mauvais traitements dans leur jeunesse. Les récits sont parfois durs, violents, surtout ceux concernant des abus sexuels, mais l'oeuvre est salutaire, tant pour les victimes que pour les lecteurs.

Le deuxième tome de son autobiographie ("How I Picked Myself Up, Dusted Myself Off, and Started All Over Again") sort en librairie en 1998. Elle revient sur son expérience d'actrice mise au ban d'Hollywood. Encore une fois, certains critiques et détracteurs soulignent que la réalité y est parfois déformée afin de convenir à l'actrice. Elle aime passer pour la victime, quitte à omettre, inventer, même un tout petit peu... Peu avant ce deuxième récit autobiographique, Suzanne Somers a publié "Eat Great Lose Weight", un ouvrage qui va faire sa (nouvelle) renommée et lui ouvrir en grand les portes d'une (nouvelle) carrière : experte en diététique ! Le livre est un succès incroyable, le phénix vient de renaître de ses cendres... Son nom de code : Somersize !




Suzanne Somers – John Ritter : enfin les retrouvailles


Alors qu'au départ de l'aventure Three's company, Suzanne Somers, Joyce DeWitt et John Ritter affichent une entente sans nuages et non-feinte, en 1981 Joyce et John refusent de parler avec Suzanne. En effet, au terme de la saison 5, après une interminable dispute avec les producteurs (voir paragraphe "La fin d'une époque"), la belle blonde est virée avec fracas et perd deux amis : John est profondément et intimement blessé par l'égoïsme de Suzanne, Joyce efface tout bonnement Somers de son univers...

Pendant de très nombreuses années, Suzanne Somers essaie de recoller les morceaux, de se rabibocher avec ses ex-amis, mais toujours en vain. S'estimant incomprise et insuffisamment écoutée, elle regrette publiquement, via les journaux, d'être ainsi méprisée, ignorée. Mais la porte reste close, hermétiquement close. Une petite anecdote à ce sujet est révélatrice : en 1985, lors d'une réception organisée par ABC, John Ritter aperçoit de loin Suzanne Somers. Pris de panique il esquive tous les invités et se faufile dehors afin de ne pas croiser son ex-camarade devant les caméras de la presse !

Jusqu'au jour où... Quelques années plus tard, en 1995, les retrouvailles que tous les téléspectateurs de Three's company attendent (ou redoutent) ont lieu. Lors de la première de "Victor, Victoria" à Broadway, Suzanne a enfin la chance d'échanger quelques mots avec John : "Je ne savais pas qu'il était là. [Le voir à nouveau] fut incroyable. Nous avions tous les deux mûri et nous nous sommes rappelés les bons moments passés sur Three's company. Je crois que nous avons fait la paix. Oui, la paix" déclare Suzanne Somers à propos de ses retrouvailles.

Fin d'une histoire : le 11 septembre 2003, Suzanne Somers, qui vient d'apprendre la nouvelle du décès soudain de John Ritter, est l'une des premières à appeler au domicile de son ancien ami pour réconforter Amy Yasbeck, la veuve de John.


2001, le drame...
Un autre événement majeur est intervenu dans la vie de Suzanne Somers au début du nouveau millénaire. En 2001, lors d'une émission du célèbre animateur Larry King, elle déclare publiquement être atteinte d'un cancer du sein. Après quatre ans de traitement, elle est tirée d'affaire...



Somersize !

Avec "Eat Great Lose Weight", Suzanne Somers connaît son plus gros succès de librairie. Dès lors, l'actrice devient une des plus grandes expertes en diététique de son pays. Elle publie des livres, enregistre des vidéos, met en vente des accessoires et produit des émissions (Somersize Part 1, Suzanne Somers: Eat Great, Lose Weight et Somersize Part 2, Suzanne Somers: Think Great, Look Great en 1996, deux shows mis en scène par Bruce Jr, son fils).

Elle conseille également ses millions de fans sur le bien-être, la beauté... Son dernier ouvrage, "Ageless", a été publié le 24 octobre 2006. Aujourd'hui, aux Etats-Unis, Suzanne Somers est aussi connue pour sa carrière de comédienne que pour celle de conseillère en diététique et bien-être.

Epilogue

Sa dernière apparition (non-créditée) remonte à 2001 dans le film Trop, c'est trop !. Deux ans plus tard, elle obtient son étoile sur le célèbre Hollywood Walk of Fame. Suzanne Somers aura tout connu : la gloire, la déchéance et la renaissance. Elle est devenue l'une des légendes américaines du petit écran.



Suzanne Somers
© E!
Thomas Destouches-allociné
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2006
Messages: 254

MessagePosté le: 27/11/2006 13:45:40    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

merci jam' happy mais tu as oublié!

Citation:
En 1980, le magazine américain Playboy publie en Une des photos de Suzanne Somers... nue


sont ou les pictures? mr green

sinon elle est marrante en guest dans "serial mother" de john waters Laughing
Revenir en haut
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 30/11/2006 20:16:38    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

Projets de stars : Glenn Close, Meg Ryan et Toni Collette

Ces trois stars du cinéma devraient jouer les rôles principaux de trois projets destinés au petit écran.

Meg Ryan et la Princesse Leia
Meg Ryan jouera le rôle principal de The Best awful, une mini-série adaptée du roman autobiographique de Carrie Fisher (l'interprète de la Princesse Leia dans la saga Star wars) et destinée à HBO. L'histoire d'une ex-actrice de cinéma reconvertie en présentatrice de talk show dont la vie personnelle mouvementée va mener tout droit en clinique ...

Glenn Close de retour sur FX Network

Après avoir donné la réplique à Michael Chiklis durant une saison de The Shield, Glenn Close devrait avoir droit à sa propre série. En février, elle tournera dans le pilote de série judiciaire destinée à FX Network. Dans ce projet encore sans titre, elle interprètera Patty Hughes, la plus grande spécialiste en litiges des Etats-Unis.

Toni Collette en plein Tsunami
L'actrice australienne jouera l'un des rôles principaux de la mini-série Tsunami produite par la chaîne The Nine et la BBC. Tournée sur les lieux mêmes du drame, à Phuket et Khao Lak, elle suivra plusieurs personnages directement touchés par le tsunami de décembre 2004.

Thomas Destouches avec Moviehole et Reuters-allocine
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 04/12/2006 10:45:28    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

Jennifer Love Hewitt dément être enceinte
Depuis quelques temps, des rumeurs de grossesse circulent à propos de Jennifer Love Hewitt. L'attaché de presse de l'héroïne de Ghost Whisperer les a démenti : "100% de ces histoires sont fausses. C'est complètement ridicule. Jennifer n'est pas enceinte." Hewitt, 27 ans, sort actuellement avec le comédien Ross McCall, vu dans Frères d'armes et... Ghost Whisperer !
allocine
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 05/12/2006 12:18:34    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

Tori Spelling va publier ses mémoires

L'héritière d'Aaron Spelling devrait publier ses mémoires l'année prochaine. Âgée d'à peine 33 ans, Tori spelling a déjà vécu plusieurs vies...

Tori Spelling a de la mémoire et elle compte bien en faire profiter le grand public ! L'ex-star de Beverly Hills va écrire son autobiographie, à paraître l'année prochaine. Le livre ne sera pas la simple publication d'un journal intime. Avouant avoir des "millions d'histoires à raconter", l'apprentie écrivain souhaite coucher sur papier des mémoires vivantes, fourmillant d'anecdotes. En outre, l'actrice désire revenir sur des événements qui ont en leur temps défrayé la chronique : ses opérations de chirurgie esthétique, ses relations ou encore la mort de son père et ses conséquences sur ses relations avec sa mère (Candy) ou son frère (Randy)... Le livre, encore sans titre, sera publié par la maison d'édition Simon & Schuster.

Les derniers mois ont été pour le moins éprouvants pour l'ex-princesse de Beverly Hills. Professionnellement, sa nouvelle série So NoTORIous a été remarquée par la critique mais boudée par le public. Côté vie privée, son mariage avec l'acteur Dean McDermott et la future naissance de son premier enfant ont égayé une année 2006 par ailleurs marquée par la mort de son père, un héritage tronqué (elle n'aurait touché qu'un million de dollars sur les 330 de la fortune estimée de son producteur de père) et une bataille rangée avec sa mère. De l'excellent matériau pour un best-seller...

Thomas Destouches avec People
allociné
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 09/12/2016 10:40:38    Sujet du message: Que sont ils devenus ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Best-of Séries Index du Forum -> Best-of Séries - Général -> Forum Général Séries Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com