Best-of Séries Index du Forum Best-of Séries
Un forum sur toutes les séries TV du moment
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Que sont ils devenus ?
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Best-of Séries Index du Forum -> Best-of Séries - Général -> Forum Général Séries
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 11/12/2006 17:18:39    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

Qu'est devenue... Nellie Oleson ?



Tout le monde se souvient avec effroi de la méchante Nellie Oleson dans "La petite maison dans la prairie". AlloCiné Séries a rencontré son interprète, Alison Arngrim. Une actrice à l'opposé de son image de garce...

Lors du 46ème Festival de Monte-Carlo, AlloCiné Séries avait interviewé Alison Arngrim, alias Nellie Oleson dans La Petite maison dans la prairie. Rencontre avec une actrice qui a traumatisé des millions de téléspectateurs partout dans le monde...

l'interview d'Alison Arngrim !

AlloCiné Séries : Quelle est la première chose qui vous revient en mémoire en repensant à "La petite maison dans la prairie" ?
Alison Arngrim : La chaleur, la chaleur ! Dans la vallée de Simi où nous tournions la série, il faisait très chaud, à peu près autant qu'ici, à Monte-Carlo (ndlr : l'entretien a été réalisé le 28 juin 2006 lors du 46ème Festival de Monte-Carlo), mais à l'époque je portais une perruque et des vêtements du 19ème siècle! Je me suis beaucoup amusée mais j'ai eu chaud pendant 7 ans. Les conditions étaient difficiles ! Enfin, tout s'est bien terminé.

Quel effet cela fait d'avoir joué l'une des plus grandes garces de la télévision ?
J'en suis très fière ! Mais ça a été difficile, des gens me criaient dessus dans la rue, me jetaient des choses, me traitaient de "Petite garce méchante" (ndlr : en français)... Au fil des années, la série est devenue un phénomène culte et Nellie Oleson a trouvé sa place dans la culture populaire. Sur la durée l'effet a donc été positif pour moi. J'avais le mauvais rôle mais je crois que je m'en suis bien tirée.

Vous avez auditionné pour le rôle de Laura Ingalls, finalement tenu par Melissa Gilbert. Avez-vous conscience que le monde aurait été différent si vous aviez obtenu ce rôle ?
Vous vous rendez compte (rires) ! De toute façon je ne crois pas que j'aurais pu le jouer. Je n'avais pas l'allure d'une fille de la campagne. Je suis née à New York et j'ai été élevée à Los Angeles donc, après avoir auditionné, je n'ai pas été surprise de ne pas avoir eu le rôle. J'ai également passé l'audition pour le rôle de Mary (ndlr : tenu par Melissa Sue Anderson dans la série) avant qu'ils ne m'offrent le personnage de la petite méchante en disant que j'étais parfaite pour le rôle ! Apparemment c'était mon destin d'incarner Nelly Oleson. Ce qui est marrant c'est que parfois Melissa Gilbert m'a envié !

Nelly avait-elle des fans ?

Oui, oui. Il y a des gens qui regardaient la série à cause de Michael Landon, Melissa Gilbert et les bonnes valeurs familiales. Mais il y en a d'autres qui regardaient à cause de la "mauvaise" Nellie. Des gens qui pensaient que Laura et les Ingalls étaient trop gentils et donc voulaient voir Mme Oleson et Nellie. Même à cette époque nous avions des alliés.

Receviez-vous des lettres de soutien ?
Oui, j'ai reçu et je reçois encore de nombreux courriers de fans de partout dans le monde. J'ai reçu des lettres de gens qui pensaient que je devais être battue, d'autres me disant qu'ils me détestaient. Mais j'en avais aussi me disant "c'est toi que je préfère, tu es tellement méchante, c'est drôle". Et maintenant évidemment je reçois des mails. Les italiens pensent tous que je parle italien. J'ai appris à parler le français, mais les italiens continuent de m'écrire en italien. Parce que c'est doublé là-bas, ils pensent que je parle la langue.

Aviez-vous conscience à l'époque de la cruauté de votre personnage ?
Oui bien sûr ! De toute façon, quand j'étais petite, je préférais les méchants. Habituellement les enfants n'ont pas la possibilité de jouer de tels rôles et sont cantonnés dans des personnages gentillets écoutant leurs parents. En ce qui concerne Nellie Oleson, j'ai dit à mon père lors de l'audition "Cette fille est une garce ! Tu as lu le scénario !" J'ai tout de suite eu conscience qu'elle était différente. Jouer Nellie Oleson m'a d'ailleurs aidé. A l'époque, j'étais timide et le fait de jouer cette petite diva insupportable m'a été personnellement bénéfique.

Demandiez-vous parfois aux scénaristes d'adoucir votre personnage ?
Non, je n'ai jamais rien exigé. Je leur disais de faire ce qu'ils souhaitaient. Michael Landon, qui écrivait et produisait la série, aimait vraiment Nellie. C'était d'ailleurs peut-être son personnage préféré ! Il écrivait des scènes rien que pour elle, il en rajoutait même parfois. Episode après épisode, Nellie devenait de plus en plus méchante. Les scénaristes ont écrit des choses magnifiques pour moi. A chaque fois que je recevais un scénario, je découvrais des dialogues vraiment fabuleux.

Quel genre d'homme et d'artiste était Michael Landon ?

Une personne vraiment étonnante. Michael Landon n'était pas du tout comme cet innocent fermier Charles Ingalls. Il était incroyable : il écrivait pour la série, réalisait des épisodes, jouait dedans, il la produisait et supervisait le tout ! De plus, il était très drôle et aimait faire des blagues. Parfois il glissait des grenouilles dans sa bouche, se glissait derrière les gens et disait "Bonjour !", laissant ainsi apparaître l'animal ! Il aurait tout fait pour une blague. Vous savez, le plateau de la série était un lieu de tournage très intéressant. Nous, les enfants, n'étions pas seulement protégés, nous étions aussi traités avec un certain respect. Beaucoup d'enfants acteurs, comme par exemple dans Arnold et Willy, ne jouaient pas réellement, ils se contentaient juste d'être mignons. Pour La Petite maison dans la prairie, nous étions traités comme des acteurs, au même titre que les adultes. Et aujourd'hui, quand nous nous tournons vers cette période, nous pouvons en être fiers. Nous faisions un show important, un bon show et pas quelque chose de simplement futile. Le plateau était un endroit où il faisait bon vivre.

Côtoyez-vous encore des acteurs de "La petite maison dans la prairie" ?
De façon assez surprenante l'intégralité des acteurs de La Petite maison dans la prairie se parle encore. Melissa Gilbert et moi nous nous envoyons encore constamment des mails (d'ailleurs je vais probablement lui envoyer une carte postale d'ici en fait). Nous nous parlons encore. Scottie MacGregor, qui jouait Mme Oleson, est toujours vivante. Et nous essayons de nous réunir. Je crois que nous avons un barbecue en juillet quand je rentrerai.

Comment expliquez-vous le succès de la série ?
Je ne sais pas si je peux l'expliquer. Ça me dépasse. J'en suis stupéfaite. Tous les jours ça passe dans 140 pays, partout dans le monde. C'est une des choses dont je parle dans mon spectacle : "La série préférée de Saddam Hussein" (ndlr : en français). Ca marche très bien au Moyen-Orient, adapté en farsi et en arabe. Et selon le National Enquirer, Saddam Hussein est un grand fan. Je crois que c'est à cause des valeurs qu'elle véhicule. C'est une famille pauvre, avec beaucoup d'enfants, qui habite dans une seule pièce, qui se bat contre les éléments extérieurs. Ça se rapproche finalement du monde dans lequel nous vivons. Les choses n'ont pas tellement changé depuis le 18ème siècle. Et l'on peut se sentir concerné émotionnellement. Michael a mis beaucoup d'émotions dans la série et les gens le ressentent. Les DVD sortent le 1er août en France. Une nouvelle version avec une interview de Melissa Gilbert et l'intégralité de la première saison. Alors courez dans les magasins le 1er août pour avoir La Petite maison dans la prairie...

Quel souvenir gardez-vous de votre apparition dans "La croisière s'amuse" ?
J'ai tourné dans un épisode de La Croisière s'amuse. Mais, vous savez, dans les années 70, tout le monde se devait de faire une apparition dans cette série ou dans L'Ile Fantastique ! C'était comme une loi ! Je me suis bien amusée. Connaissez-vous The Beverly Hillbillies ? Nancy Kulp, une magnifique actrice qui jouait dans cette série, interprétait ma tante dans La Croisière s'amuse. Je jouais une chipie, une enfant star prénommée Becky Daniels. Mais contrairement à ce qui arrivait habituellement dans la série, aucun personnage n'est tombé amoureux de moi ! Pourtant le bel acteur anglais Anthony Daniels était dans l'épisode et j'avais 19 ans, j'étais donc assez âgée pour une romance... Je n'ai pas eu droit à mon histoire d'amour sur La Croisière s'amuse ! Par contre, j'aurais pu lors de ma participation à L'Ile Fantastique... Herve Villechaize (ndlr : qui jouait Tatto) a bien essayé de me séduire, d'ailleurs il draguait toutes les femmes qui jouaient dans la série. Il a pratiquement inventé le concept d'harcèlement sexuel !

Parlez-nous de votre spectacle...
"Confessions d'une garce de la prairie". C'est inspiré du one woman show que j'ai fait à New York et Los Angeles. Je parle de la série et du fait d'être cantonnée à ce personnage, d'être une ancienne enfant-star et d'être détestée par tout le monde. Je l'ai adapté pour la France. J'y parle français, Patrick Loubatière m'interviewe et je raconte diverses histoires. Et on passe des extraits de la série. Je parle de la façon dont les français voient Nellie. Je crois que je suis davantage acceptée ici qu'aux Etats-Unis en fait. Les français apprécient Nellie. Enfin, je parle de mes aventures françaises, de toutes ces personnes intéressantes que j'ai rencontrées ici, comme Doc Gynéco, un grand fan : "Ah j'adore Nellie !" (ndlr : en français). Donc je parle aussi de mes célèbres admirateurs français.

Vous venez de jouer sous la direction de Jean-Pierre Mocky dans "Le Deal"...

Oui ! Tout le monde me disait à propos de Jean-Pierre Mocky : "Attention, il est fou, très fou !" (ndlr : en français), mais je l'ai trouvé sympathique et nous nous sommes très bien entendus. Beaucoup de gens pensent qu'il est fou et que je suis une garce alors nous étions parfaits ensemble ! D'ailleurs je lui ai dit "Je ne suis pas vraiment une garce" et il m'a répondu "Je ne suis pas vraiment fou, faisons un film !". Nous nous sommes bien amusés. Il m'a dirigé à la fois en français et en anglais, mais je parle français dans le film. Je joue une femme complètement folle, "cinglée, criminelle, stupide" (ndlr : en français). Le Deal me fait penser à Fargo (ndlr : le film des frères Coen) où des gens tentent désespérément de commettre un crime sans y parvenir correctement. Tout tourne mal. C'est du pur Mocky, c'est donc très bizarre et fou, du cinéma très anarchiste.

Quelles sont vos séries préférées
?
Je regarde surtout les infos et les dessin animés, comme Les Simpson ou South Park. J'aime également beaucoup Dr House, le personnage me fait d'ailleurs penser à une sorte de Nellie Oleson homme ! Et puis à côté de ça j'aime les séries sombres comme Six Feet Under ou Deadwood. J'apprécie aussi Desperate Housewives et je suis fan de New York District.


Propos recueillis par Thomas Destouches le 28 juin 2006 lors du 46ème Festival de Monte-Carlo
Dossier réalisé par Chloé Ferret et Thomas Destouches
Montage de Frédéric Heusse
allociné
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 11/12/2006 17:18:39    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 18/12/2006 10:03:09    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

Qu'est devenu... Luke Perry ?



Le rebelle de "Beverly Hills" s'est rebellé contre son image. Redécouvrez le parcours atypique de l'ex-coqueluche des années 90...

Loin de "Beverly Hills"


Le 17 mai 2000, Beverly Hills, l'une des séries les plus populaires des années 90, prend fin. Kelly, Donna, David, Dylan et tous les autres font leur dernier salut lors d'un épisode resté dans les mémoires de tous les fans, "Ode à la joie". Pour les acteurs, qui ont joué ces personnages pendant 10 ans, une autre aventure commence...

Quand on a incarné pendant plusieurs années l'un des héros emblématiques d'une série aussi populaire que Beverly Hills, l'étiquette accolée à votre nom est souvent difficile à décoller... Luke Perry alias Dylan McKay en a fait les frais.


Si ses choix de rôles ont montré une vraie détermination de s'éloigner de son image de rebelle de Beverly Hills, le succès n'a pas toujours été au rendez-vous. Mais force est de constater que Perry a tenté, privilégié des rôles difficiles et résisté à la tentation de refaire du Dylan...

Casser l'image

Quoi de mieux pour casser son image que de choquer ? Shannen Doherty, son ex-camarade de Beverly Hills l'a bien compris...

Pour sa première apparition à la télévision américaine depuis la fin de Beverly Hills, Luke Perry incarne un pyschiatre capable d'aspirer les maladies de ses patients dans un des segments de la série anthologique Les Nuits de l'étrange ! Son personnage, en proie à toutes les maladies de ses patients, termine captif de ses psychoses...


Mais le vrai choc créatif intervient avec sa participation à Oz, la série ultraviolente et sans concessions diffusée sur HBO. Luke Perry rentre dans les ordres et devient le Révérend Jeremiah Cloutier. Emprisonné pour avoir détourné des fonds de son église, cet homme de foi est envoyé à Oz. Il en ressortira les pieds devant. Entretemps son personnage aura été humilié, battu, brûlé au 3ème degré... Le Dylan de Beverly Hills est mort, Luke Perry l'a tué.



Luke Perry et son clône !
En 2003, Luke Perry prête sa voix à un épisode de la série animée Clone High. Les plus grands personnages de l'Histoire de l'Humanité ont été clonés. Leurs doubles fréquentent le même lycée... Perry incarne Ponce de Leon, le clone du célèbre explorateur espagnol.




"Jeremiah", un petit coin de ciel noir...

En 2002, J. Michael Straczynski, le créateur de la légendaire Babylon 5, lance sur la chaîne câblée américaine Showtime Jeremiah. Luke Perry y incarne un homme perdu dans un monde en plein chaos...


Bienvenue en 2006... Un virus surnommé la Grande Mort a causé d'énormes pertes humaines. Seuls les enfants n'ayant pas atteints l'âge de la puberté ont survécu à ce drame. Dans un monde post-apocalyptique, les survivants se sont alors retrouvés livrés à eux-mêmes. 15 ans après cette catastrophe, Jeremiah parcours ce monde hostile dans l'espoir de comprendre ce qui s'est passé et de bâtir un monde meilleur.

Le voyage de Jeremiah ne dure que deux saisons mais l'image de Luke Perry a encore évolué...

Retrouvailles en séries...


Ah, nostalgie quand tu nous tiens... Luke Perry n'a pas complètement perdu de vue ses anciens petits camarades de Beverly Hills ! Le 11 mai 2003, il participe avec Shannen Doherty, Jennie Garth, Gabrielle Carteris, Jason Priestley ou encore Ian Ziering à une émission spéciale de retrouvailles d'anciens de la série intitulée "10-Year High School Reunion". L'occasion de reparler du bon vieux temps, de revoir des extraits d'épisodes, de revenir sur le phénomène Beverly Hills au début des années 90...


Deux ans plus tard, Luke Perry rend une petite visite à Jennie Garth dans sa nouvelle sitcom Ce que j'aime chez toi. Il y joue Todd, plombier de son état et accessoirement ancien petit ami de Valérie (Jennie Garth) à l'époque du lycée. Les scénaristes s'en donnent à coeur joie dans les clins d'oeil à Beverly Hills, Todd avouant même à Valérie qu'il sortait à l'époque avec une autre fille prénommée Brenda... Quand on sait que Jennie Garth et Shannen Doherty se méprisaient poliment à l'époque de Beverly Hills, la référence devient encore plus jouissive !


Dans le même genre, Jason Priestley est apparu dans un épisode de Jeremiah, la série d'anticipation avec Luke Perry. Dans "...Et la Terre, semée de sel", il incarne Michael, le chef de la bande qui fait prisonnier Jeremiah (Perry) et Kurdy (Malcolm-Jamal Warner). Leur confrontation fait des étincelles...



Au théâtre ce soir !
Acteur accompli au cinéma et à la télévision, Luke Perry a également fait étalage de ses talents sur scène. Il a joué à Broadway dans la comédie musicale The Rocky Horror Picture Show et à Londres dans l'adaptation de Quand Harry rencontre Sally.





"Windfall" : le comeback raté... de peu

Le 8 juin 2006, Luke Perry change à nouveau d'identité : il est Peter Schaefer, l'un des 20 gagnants de la loterie de Windfall.

Lors d'une soirée, des amis décident de jouer tous ensemble à la loterie. Le ticket validé en groupe s'avère gagnant et la somme remportée vertigineuse : 386 millions de dollars. Passée la suprise et l'euphorie, les conséquences de cette richesse spontanée vont être terribles...

La construction de la série (un feuilleton choral) et les thèmes abordés (le Mal et les frustrations en chaque être humain, la corruption par l'argent...) sont à la fois originaux et audacieux et font de Windfall une série plus sombre qu'elle ne le laissait paraître au départ. Et c'est peut-être ce qui a dérouté les téléspectateurs américains !


Les premières audiences de la série laissaient envisager un succès... la chute n'en a été que plus surprenante. Cinq semaines après les 8,98 millions de téléspectateurs du Season Premiere, Windfall n'attirait plus que 4,49 millions de personnes, tout simplement 2 fois moins de téléspectateurs ! Le destin de la série était alors déjà scellée... Windfall est officiellement annulée fin juillet : une nouvelle désillusion pour Luke Perry.

Message à l'attention de ses fans, Windfall fait partie de la grille de programmation de Série Club pour l'année 2007 !

Demain : le surf !

Luke Perry change encore de registre ! L'acteur a rejoint à la mi-novembre le prestigieux casting d'une des séries les plus attendues de 2007 : John from Cincinnati, créée par l'un des tauliers d'HBO, David Milch.

Après le western, le créateur de Deadwood s'attaque au surf. John from Cincinnati raconte l'histoire d'une famille (les Yost) entièrement dévouée au surf dont l'équilibre déjà précaire va être bouleversé par l'irruption dans leur petite ville du sud de la Californie d'un mystérieux personnage (le fameux John) intéressé par des cours de surf. En réalité ce dernier désire ardemment se venger des Yost...

Cinq ans après Oz, Luke Perry revient chez HBO et se retrouve au milieu d'un casting prometteur et éclectique : Bruce Greenwood, Rebecca De Mornay, Austin Nichols, Luis Guzman ou encore Brian Van Holt !

John from Cincinnati, décrite comme très noire par son auteur, sera l'une des principales attractions d'HBO pour l'année 2007 et une nouvelle étape loin de Beverly Hills...

Thomas Destouches
allociné
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 22/01/2007 09:10:08    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

Que sont-ils devenus... Judith Light ?



De "Ugly Betty" à "Madame est servie", l'ex-interprète d'Angela Bower a fait son chemin. Retour sur le parcours d'une comédienne qui aura marqué toute une génération de fans...

Angela is the Boss !

Le 20 septembre 1984, le network ABC lance sur son antenne une comédie intitulée Who's the Boss? (Madame est servie en VF) avec des acteurs de second plan. Très vite la série séduit le public. Elle restera d'ailleurs 8 saisons à l'écran. Il faut dire que son sujet, plutôt original pour l'époque, a de quoi plaire. Un ancien sportif veuf quitte Brooklyn pour que sa fille Samantha puisse grandir dans un environnement plus procipe à son épanouissement. Tony Micelli se fait embaucher comme homme à tout faire chez Angela Bower, une femme d'affaires divorcée qui connaît quelques problèmes d'autorité avec son jeune fils. Tony s'installe alors avec sa fille dans le New Jersey dans la maison de sa nouvelle patronne. Homme de ménage, ami et confident pour Angela, figure paternelle pour le jeune Jonathan Bower, Tony endosse plusieurs casquettes et se transforme en parfait maître des lieux, dépassant parfois (voire régulièrement) les limites de la simple relation entre un employé de maison et son employeur. Et les téléspectateurs en redemandent ! Au fil des épisodes, les scénaristes ne cessent de jouer sur les relations ambigües qu'entretiennent Tony et Angela. Le succès du show créé par Martin Cohan et Blake Hunter permet aux comédiens de se retrouver sous les feux de l'actualité. Tony Danza et Judith Light, les interprètes respectifs de Tony Micelli et Angela Bower, ainsi que leurs partenaires Katherine Helmond, Alyssa Milano et Danny Pintauro, deviennent dès lors des stars du petit écran, faisant régulièrement la Une des journaux. Judith Light n'en était pourtant pas à son premier essai. L'actrice a même reçu deux Emmy Awards pour sa prestation dans un soap de ABC...

Une vedette de soap

Après quelques années sur scène à peaufiner son jeu dans diverses compagnies théâtrales, Judith Light fait ses débuts à la télévision en 1977 dans un épisode de Kojak, l'une des séries les plus marquantes de l'époque. La même année, elle rejoint l'équipe du soap de ABC One Life to Live (diffusé à partir de novembre 1987 sur TF1 le matin sous le titre On ne vit qu'une fois). Elle y interprète pendant 5 ans Karen Wolek, une femme mariée qui, pour compenser les maigres revenus de son époux, commence à avoir des relations sexuelles avec d'autres hommes en échange de cadeaux. Rapidement, son passé la rattrape et son ancien souteneur l'oblige à retravailler pour lui. Sa prestation est si touchante et criante de vérité qu'elle lui vaut de remporter 2 Daytime Emmy Awards, 2 Soapy Awards et un Soap Opera Hall of Fame Award pour un épisode en deux parties dans lequel elle est contrainte, lors d'un témoignage pour meurtre, de révéler publiquement qu'elle est une prostituée. Le célèbre magazine américain TV Guide l'a même référencé récemment dans son classement des "100 plus grands moments de la télévision".

A la suite de son départ du soap, Judith Light enchaîne plusieurs apparitions dans des séries telles que Hôpital St Elsewhere (série médicale culte des années 80), Sacrée Famille ou Remington Steele, avant d'obtenir le rôle d'Angela Bower pour Madame est servie. Le personnage lui permet de changer de registre et de se faire connaître auprès du grand public, la série étant vendue dans une centaine de pays à travers le monde. Angela Bower est une femme d'affaires accomplie dirigeant une importante agence de pub, qui voit sa vie bouleversée par l'arrivée dans son existence d'un bel italien qui va peu à peu combler un vide et lui apporter l'équilibre qui lui manquait. Après 8 années de bons et loyaux services et 196 épisodes au compteur, les comédiens tournent la page Madame est servie pour se consacrer à de nouveaux projets. Judith Light parviendra-t-elle à faire oublier Angela Bower ?



Un couple solide
Judith Light a rencontré son mari, l'acteur Robert Desiderio sur le tournage du soap One life to live. Le couple est marié depuis le 1er janvier 1985. Vu récemment dans Les Soprano, le comédien est connu des fans de Côte ouest pour son rôle de Ted Melcher.




Des rôles aux antipodes d'Angela


Après l'arrêt de Madame est servie, Judith Light joue dans plusieurs téléfilms, qui contribuent à se démarquer d'Angela Bower. Mens Don't Tell est l'un d'eux, en 1993, avec Peter Strauss, dont l'histoire porte sur un homme battu par sa femme qui se retrouve sur le banc des accusés après s'être défendu. Le téléfilm connut un franc succès auprès des fans de l'actrice. Dans A Step Toward Tomorrow, le premier film de Christopher Reeve après l'accident qui l'a laissé paralysé, elle incarne une mère divorcée qui traverse le pays avec ses deux enfants pour consulter un neurochirurgien qui pourrait venir en aide à son fils paralysé à la suite d'un accident de voiture survenu deux ans auparavant.
Très versatile dans le choix des rôles qu'elle souhaite interpréter, elle est en 1998 une femme médecin dans l'armée américaine, cherchant un remède à un virus mortel dans Carriers.

En 2000, elle revient à ses premiers amours et remonte sur les planches pour incarner Vivian Bearing, qui se bat contre un cancer des ovaires, dans la pièce Wit récompensée par le prix Pulitzer. Ce rôle lui vaut par ailleurs le prix Helen Hayes à Washington ainsi que le prix Elliot Norton à Boston.

Le cinéma n'est pas en reste ! Si elle s'est amusée à prêter sa voix à Zuleika dans la version originale du dessin animé Joseph, le Roi des Rêves, elle préfère s'orienter vers des films indépendants. Après Ira and Abby, un long métrage de Robert Cary, présenté lors du Festival du Film Indépendant de Los Angeles, elle a également participé à Save Me, du même réalisateur, sur les errances d'un homme sauvé par l'amour d'un ancien camarade de classe. Film qu'elle a notamment produit ! L'actrice s'est également investie dans une trilogie de courts métrages sur le thème des événements tragiques du 11 septembre.



Une renommée utile
Femme de coeur, Judith Light profite de sa notoriété pour soutenir les causes qui lui sont chères, comme en s'engageant dans la lutte contre le Sida depuis le tournage du téléfilm The Ryan White Story. Diffusé en 1989, il retrace la véritable histoire de Ryan White, qui fut contaminé par le virus du Sida à 13 ans et mourut en 1990, à l'âge de 19 ans, soit un an après le tournage de ce téléfilm dans lequel il tient un petit rôle. Judith Light y interprète la mère de Ryan.
Elle est également la première hétérosexuelle à faire partie de la direction du centre gay et lesbien de Los Angeles. Lorsque son ancien partenaire de Madame est servie et fils à l'écran, Danny Pintauro, tente d'assumer son homosexualité, elle est l'une des premières à lui apporter son soutien.





Des échecs à répétition...

Judith Light n'a pour autant tourné le dos aux séries télévisées. L'année suivant l'arrêt de Madame est servie, elle entreprend le tournage d'une nouvelle sitcom, Phenom (traduit par Madame et ses filles pour la version française). Elle y joue Dianne Doolan, la mère célibataire de trois enfants, dont une jeune joueuse de tennis interprétée par Angela Goethals. Phenom n'a malheureusement pas connu le succès escompté et ne dépassera pas la première saison. Les fans de l'actrice ne sont à l'évidence pas prêts à la voir dans un personnage différent de celui qui lui a apporté la consécration. Outre un certain nombre de pilotes qui n'auront jamais de suite, elle est confrontée en 2004 à un nouvel échec auprès du public avec The Stones. Dans la comédie de CBS, elle tient le rôle d'une femme divorcée qui cohabite avec son ex-mari Stan (Robert Klein) et leurs deux enfants Winston (Jay Baruchel) et Karly (Lindsay Sloane) dans la maison familiale. La série est retirée de la grille du network après la diffusion de 3 épisodes.

... et le succès à nouveau au rendez-vous


Ayant du mal à retrouver un premier rôle à la télévision capable de la propulser sur le devant de la scène, Judith Light enchaîne les apparitions dans des séries à succès comme Spin City en 2002, où Charlie Crawford (Charlie Sheen) lui confie la mission d'égayer le maire. A partir de la même année, elle tient le rôle récurrent du procureur Elizabeth Donnelly dans New York Unité Spéciale auprès de Mariska Hargitay et Christopher Meloni.
Durant la saison 2006-2007, le public américain la découvre dans deux nouveaux rôles récurrents. Mais si 20 Good Years se voit retirée de l'antenne après 4 épisodes seulement en raison de ses piètres résultats, Ugly Betty parvient à tirer son épingle du jeu. Dans la série produite par Salma Hayek, l'ex-Angela Bower joue Claire Meade, la mère alcoolique du patron de l'irrésistible Betty. Encore une interprétation remarquée dans une série précédée de très bonnes critiques et dont TF1 a acquis les droits.

Les retrouvailles
En 2004 et 2005, elle retrouve ses compères de Madame est servie, Tony Danza, Alyssa Milano, Danny Pintauro et Katherine Helmond le temps de quatres émissions du Tony Danza Show, dans lesquels ils reviennent sur les rôles qui leur ont valu la notoriété.


Judith Light aura excellé ces dernières années aussi bien sur scène, qu'à la télévision ou sur le grand écran. Si certains rôles lui ont valu la reconnaissance des critiques, la comédienne n'a jamais retrouvé à ce jour un succès comparable à celui de Madame est servie. Qu'importe ! Judith Light préfère fonctionner au coup de coeur et s'investir dans des interprétations bouleversantes qui ne laissent pas les professionnels ou le public indifférents. Si les fans de la série des années 80 guettent la moindre de ses apparitions, ils attendent cependant de la retrouver dans un rôle de premier plan à la télévision à la mesure de son talent...



Aurélie Sibille et Pascal Muscarnera
allociné
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 05/02/2007 09:43:45    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

Que sont-ils devenus... Don Johnson ?



De Sonny Crockett à Nash Bridges, retour sur le parcours d'un acteur à la carrière en dents de scie.


la suite:

http://www.allocine.fr/series/fichenews_gen_carticle=18398135.html
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 12/02/2007 12:36:01    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

Que sont-ils devenus... Joshua Jackson ?


De la série "Dawson" au film "Bobby" nominé aux Golden Globes, Joshua Jackson a fait son petit bout de chemin ! Retour sur un acteur qui a marqué le petit écran ...

Après le succès mondial de Dawson et de son trio magique qui a marqué les esprits, Joshua Jackson se voyait ouvrir de nombreuses portes dans le cinéma. De films d'horreurs en reconstitution historique, le mauvais élève de Vancouver a fait ses preuves !




Le début d'un rêve :

Lorsque Joshua Jackson passe une audition en 1997 pour une nouvelle série de la Warner Bros, Dawson's Creek, il est loin de se douter que son rôle de Pacey Witter va l'entraîner dans le véritable "star-system" et l'ériger au rang d'icône masculin auprès d'adolescentes fans de son personnage drôle et sincère.

Habitué à seulement quelques publicités, un rôle dans la série MacGyver et les trois films Les Petits champions (aux côtés de Emilio Estevez), le jeune Joshua Jackson, alors seulement âgé de 19 ans, était encore inconnu du public.


Sa vie bascule lorsqu'il endosse le rôle du meilleur ami de Dawon Leery, un adolescent doux et rêveur, passionné par le cinéma et entouré de Joey Potter, son amie secrètement amoureuse de lui.
Dawson's Creek devient très vite l'une des séries-phare de la chaîne câblée WB, au même titre que Buffy contre les vampires , 7 à la maison ou Charmed. Exportée dans le monde entier, le show se constitue un réseau de plusieurs millions de fans, permettant aux jeunes comédiens James Van Der Beek, Joshua Jackson et Katie Holmes de se faire connaître du grand public et de voir s'ouvrir les portes du cinéma.



Une bien mauvaise habitude
Joshua Jackson à l'instar de son personnage de Pacey Witter n'a jamais été un bon élève et a même été renvoyé deux fois temporairement de son lycée. Il n'a d'ailleurs jamais obtenu son diplôme !




Des débuts remarqués dans des films d'horreur


Grâce à son rôle de Pacey Witter, Joshua Jackson se voit proposer plusieurs rôles dans des slashers. Le terme désigne des films horrifiques se déroulant généralement sur un campus universitaire où un tueur agit afin de se venger de quelqu'un. Il n'est pas rare que le meurtrier fasse en réalité partie de la bande d'amis.
Et c'est Kevin Williamson, le créateur de la série Dawson's Creek, qui va lui donner sa première opportunité dans le film Scream 2 où l'acteur fait une petite apparition en tant qu'élève d'une classe d'université. Mini apparition certes, mais début de la gloire pour l'acteur canadien qui enchaîne avec Un élève doué (il joue le meilleur ami de Brad Renfro), une adaptation du livre de Stephen King vue par le très célèbre Bryan Singer !

En 1999, Joshua Jackson obtient enfin un second rôle dans le mythique Urban Legend de Jamie Blanks et permet à ses fans de le retrouver dans la peau d'un personnage assez proche de celui de Pacey Witter puisque ce dernier ne fait encore et toujours que s'amuser et distraire ses petits camarades ! Il lui sera cependant réservé un sort tout autre... slasher oblige !
Cette même année, Joshua Jackson rejoint la production de Sexe intentions, incluant Ryan Phillippe et la Buffy de l'époque, Sarah Michelle Gellar. Ce rôle lui permet un peu de s'évader de son personnage habituel puisqu'il joue le meilleur ami gay de Ryan Phillippe ! Et pour l'occasion, il se teint même les cheveux en blond.


C'est finalement en 2000 que l'acteur, auréolé du succès de Dawson, devient la vedette du long métrage The Skulls, société secrète. Il y incarne un étudiant promis à un bel avenir, qui voit sa vie tourner au cauchemar en s'enrôlant dans une fratrie. Bien que le film n'ait pas fait grand bruit, il lui a néanmoins permis de prouver qu'il savait faire autre chose que de petites productions pour adolescents.
La même année, il fait une petite apparition dans Fausses rumeurs avec James Marsden, ainsi que dans Ocean's Eleven, où il doit faire face à Brad Pitt lors d'une lamentable partie de poker avec d'autres comédiens de séries (Holly Marie Combs, Topher Grace, Barry Watson et Shane West) qui jouent leurs propres rôles.



Un incorrigible séducteur ?
La presse lui prête des liaisons avec plusieurs de ses partenaires. La première en date est Katie Holmes, qui lui donnait la réplique dans Dawson. Le couple serait resté un an et demi ensemble. Certaines rumeurs affirment même que l'acteur ne se serait jamais remis de leur rupture...
Toujours selon les rumeurs, son "tableau de chasse" comprendrait Brittany Daniel, l'interprète d'Eve durant la saison 3 de Dawson, Rosario Dawson (Sin City), qui l'aurait quitté pour l'ex-mari de Jennifer Lopez (Cris Judd), Leslie Bibb, sa partenaire dans The Skulls, société secrète, Jaime King (Lone star state of mind ), et enfin Michelle Williams, qui joue Jen dans Dawson.!



La fin d'une période bénie

En 2003, après 6 saisons et 128 épisodes, la série Dawson s'arrête aux Etats-Unis et permet dans un double épisode final, de découvrir la vie de la petite bande de Capeside cinq ans plus tard. Le temps pour les fans de dire adieu à Dawson et ses amis, et de découvrir enfin qui de Dawson ou de Pacey, la jolie Joey a choisi.
Après avoir incarné Pacey Witter durant cinq ans, Joshua Jackson se retrouve pour la première fois de sa vie sans série et sans film imminent. L'acteur de 25 ans a passé l'âge de jouer aux adolescents, et les anciens films d'horreur qui l'avaient révélé au cinéma ne le tentent plus. Le temps est venu de tourner la page et de passer à autre chose...



Double casquette
Joshua Jackson a réalisé un épisode de la série Dawson lors de la saison 6 : "Docteur Drew est Mister Love". (épisode 19) Une occasion pour l'acteur de s'essayer à la caméra !



L'autre Joshua :

Joshua Jackson choisit désormais avec soin ses nouveaux projets, quitte à se faire plus rare à l'écran. Après Dawson, il tourne juste I Love Your Work avec Vince Vaughn et Christina Ricci. Suit, en 2005, Americano, un film dans lequel il le premier rôle. Celui d'un jeune diplômé en vacances en l'Europe, avant de se lancer dans la vie active. Le film ne remporte pas un grand succès mais lui permet tout de même de prouver qu'il sait se diversifier.
Lorsque Batman Begins est annoncé, Joshua Jackson décide de passer une audition pour incarner le personnage de Bruce Wayne. Malheureusement le rôle est confié à Christian Bale.

En 2005 toujours, Joshua Jackson refait son retour dans le cinéma d'horreur et c'est évidemment Kevin Williamson qui signe le scénario de ce nouveau métrage intitulé Cursed. Produit par Wes Craven (le papa de Freddy Krueger et de la trilogie Scream) qui était censé faire un retour en force avec sa nouvelle production, le film n'aura pas le succès escompté, jugé bien trop faible par la critique et les spectateurs.
Joshua Jackson joue ici l'ami de Christina Ricci qui se voit poursuivie par un loup-garou ! Aux spectateurs de trouver de qui il s'agit...


Après quelques petites productions dont Aurora Borealis et The Shadow Dancer, il est actuellement à l'affiche de Bobby, le film de son ami Emilio Estevez dans lequel il incarne un des assistants de Bobby Kennedy lors de sa campagne présidentielle. A ses côtés, une belle brochette d'acteurs : Sharon Stone, Demi Moore, Laurence Fishburne ou encore Anthony Hopkins ! Avec de tels noms au générique, le film obtient une nomination cette année aux Screen Actors Guild Awards.
L'ex-Pacey Witter ne reste pas inactif et multiplie les projets. Le public pourra le découvrir prochainement dans Battle in Seattle aux côtés de Charlize Theron, Ray Liotta et Michelle Rodriguez.



Ce que Joshua aime...
Katie Holmes et Uma Thurman sont ses actrices préférées, il a dévoré Le seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien, se délecte devant New York District et Les Simpson, et ne jure que par James et la pêche géante, Orange mécanique et Butch Cassidy et le Kid.





Retour manqué sur le petit écran


Parrallèlement, l'acteur tente un retour à la télévision avec Capitol Law, un pilote de série commandé par la chaîne CBS. Inspiré du livre de Kermit Roosevelt, le projet est centré autour de brillants avocats d'un cabinet réputé qui tentent de remporter les batailles judiciaires autour de thèmes éthiques, moraux et légaux variés. En tête d'affiche, Joshua Jackson joue un nouvel associé dont la carrière prend une tournure inattendue lorsqu'il est assigné sur une affaire de meurtre. L'épisode pilote ne convainc malheureusement pas le network et la série ne voit pas le jour. Joshua Jackson ne reste pas pour autant sans projets. Il monte aussitôt sur les planches au Haymarket Theatre de Londres. Dans A Life in the Theatre, une pièce de David Mamet, il donne la réplique à Patrick Stewart.



Mangeur de chips pour le petit écran
Les débuts de ce jeune canadien sont marqués par la publicité. Il débute à la télévision dans différents spots publicitaires. Il tourne sa première publicité pour la marque de chips Keebler.





Au sommet de sa popularité grâce à la série Dawson, Joshua Jackson est parvenu à casser son image d'adolescent avec des rôles plus matures au cinéma et même au théâtre. Si le comédien enchaîne les projets, il lui reste plus qu'à trouver le rôle qui lui permettra de revenir sur le devant de la scène. Prochainement à l'affiche dans plusieurs longs métrages, l'ex-Pacey Witter renouera-t-il avec le succès ? Les fans l'espèrent...

allociné
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jamaica


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2006
Messages: 2 707

MessagePosté le: 19/02/2007 08:49:41    Sujet du message: Que sont ils devenus ? Répondre en citant

Que sont-ils devenus... Tiffani-Amber Thiessen ?


Révélée par la série "Sauvés pas le gong", Tiffani-Amber Thiessen a fait son petit bout de chemin et a même retiré son deuxième prénom pour l'occasion !

Tiffani Thiessen a connu une ascension fulgurante dans le monde des séries, de Sauvés par le gong à Beverly Hills en passant par Fastlane , l'actrice a réussi à incarner différents rôles en se diversifiant. Mais qu'est-elle donc devenue ?

Sauvée par des comédies


Tiffani Thiessen (anciennement Tiffani-Amber Thiessen) démarre sa carrière à l'âge de quinze ans sur le plateau de Sauvés par le gong. Elle y incarne la jolie et très populaire pom-pom girl Kelly Kapowski, folle amoureuse de Zack Morris, campé par Mark-Paul Gosselaar . Le succès est immédiat et bientôt toute l'amérique suit les aventures loufoques de Zack et sa bande. La série s'exporte dans le monde entier et les acteurs voyagent à l'étranger, notamment en France à Paris, pour les besoins de la promo. La rencontre avec les fans permet à Tiffani Thiessen et Mark-Paul Gosselaar de prendre la mesure de leur popularité. Les deux acteurs sont alors de véritables idoles pour les ados qui suivent la série.



Un petit ami pas si gentil...
Tiffani Thiessen et Mark-Paul Gosselaar sont brièvement sortis ensemble lors du tournage de Sauvés par le gong, le jeune blondinet lui aurait même appris à fumer à 16 ans !




Parallèlement à Sauvés par le gong, Tiffani Thiessen en profite pour faire des apparitions dans diverses séries de l'époque. Elle donne ainsi la réplique à Scott Baio en 1990 pour un épisode de Charles s'en charge, avant d'apparaître tour à tour dans Mariés, deux enfants et The Hogan Family. Des petits essais ici et là qui permettent à l'ancienne Miss Junior America de prendre goût à la comédie. Elle enchaîne avec des participations dans Notre belle famille et Petite Fleur.

Le succès de Sauvés par le gong est tel que la production décide de tourner un double épisode spécial à Hawaï. Les personnages arrivés en dernière année au lycée, la série s'arrête à l'issue de la 4ème saison. En 1993, Sauvés par le gong revient sous l'appellation The College Years. Bien que le titre français indique Sauvés par le gong : les années lycée, les histoires de Zack, Kelly, Slater et Screetch se déroulent à l'université.
Le show ne dure finalement que le temps de 19 épisodes. Tiffani Thiessen, lassée de son personnage trop lisse, décide de changer du tout au tout et de se diriger avec des séries plus matures.



Une gentille fille pas si lisse...
Afin de casser son image de Kelly Kapowski, Tiffani Thiessen a posé nue plusieurs fois dans les magazines Vanessa et New Look.




Les années Beverly Hills

Après avoir incarné durant cinq ans une gentille jeune fille, Tiffani Thiessen décide de casser son image, change de coupe de cheveux et se fait poser des implants mammaires...
Le départ soudain de Shannen Doherty de la série à succès Beverly Hills n'est pas facile et laisse une place vacante, les scénaristes ont néanmoins dans l'idée de créer un personnage tout autre.
Plusieurs actrices sont pressenties pour incarner le rôle de la garce de service dont Alyssa Milano, connue à l'époque pour Madame est servie. Le rôle sera finalement confié à Tiffani Thiessen qui démarre alors une nouvelle vie sous les traits de Valérie Malone.
Son personnage perfide et manipulateur lui permet d'endosser le nouveau rôle d'élément perturbateur de la série. Après avoir été pom-pom girl et populaire, Tiffani Thiessen incarne la méchante fille détestée par toutes les héroïnes de la série et remplace – accessoirement – l'ex Brenda (Shannen Doherty) qui avait réussi à se mettre tout le casting à dos et avait surtout attiré les foudres de Jennie Garth...
L'aventure dure pendant six ans, le temps pour l'actrice de jouer 136 épisodes et de se créer un véritable personnage. Valérie Malone au fil de la série aura réussi à sortir avec tous les mâles de Beverly Hills ; elle aura lancé une boîte de nuit à succès et sera devenue plus ou moins proche des autres filles qui l'entouraient sans toutefois devenir une bonne amie pour autant. La garce de Beverly Hills reste fidèle à ses vieilles habitudes !



Meilleure amie de Kelly !
En coulisses, Tiffani Thiessen devient rapidement la meilleure amie Jennie Garth, alias Kelly de Beverly Hills. Le plus drôle étant que les deux actrices ont partagé leurs noms de scènes respectifs, Val pour Tiffani dans Beverly Hills et Val pour Jennie dans Ce que j'aime chez toi, puis Kelly pour Tiffani dans Sauvés par le gong et dans Beverly Hills pour Jennie !
De plus Jennie Garth avait tenté d'obtenir le rôle de Kelly Kapowski dans la série Sauvés par le gong mais il fut donné à sa future meilleure amie.
Deux amies faites pour s'entendre donc !


De téléfilms en (petits) films

Tiffani Thiessen s'essaye aux téléfilms dès 1992 dans A Killer among Friends, tiré d'une histoire vraie, où elle incarne une adolescente populaire (encore une fois) tuée brutalement par sa meilleure amie jalouse. Ses apparitions se font assez rares dans le film mais sa performance est saluée par le public.
En 1995, elle obtient le premier rôle de The stranger beside me, avec notamment Alyson Hannigan et Eric Close ! Dans cette histoire, elle est confrontée à un violeur qui pourrait se révéler être son mari...

La même année, elle enchaîne avec She fought Alone où elle donne la réplique à son ex-compère de Beverly Hills, Brian Austin Green, qui fut aussi son petit ami à la ville. Tiffani Thiessen y joue une jeune lycéenne violée par un footballeur très populaire de son lycée. La malheureuse devra trouver un moyen de prouver ses dires.

Sa véritable carrière cinématographique ne commence qu'en 1999 avec un petit film : Speedway Junky qui compte au casting Jesse Bradford, Jonathan Taylor Thomas et Daryl Hannah. Pour échapper à un père tyrannique, un jeune garçon passionné de voitures et de vitesse part à Las Vegas et est entraîné dans un gang. Le film ne fait pas grand bruit mais Tiffani est tenace et décroche plusieurs autres rôles dans Love Stinks, Une nuit en enfer 2 : Le prix du sang, Ivans xtc., Scary Scream Movie où là encore elle tient le rôle principal de cette parodie de tout ce qui a été fait en films d'horreur aujourd'hui.

En 2002, elle obtient finalement un petit rôle dans un gros film : Hollywood Ending, réalisé par Woody Allen, où elle incarne l'actrice principale du film réalisé par Val (Woody Allen), qui devenu aveugle a bien du mal à réaliser son projet ! Hollywood Ending réunit des noms familiers des fans de séries : Téa Leoni et Debra Messing, respectivement Mme Duchovny de Une fille à scandales et la jolie et pétillante Grace de Will & Grace.



Tiffani en sorcière ?
Après le départ de Shannen Doherty de Charmed, Tiffani Thiessen s'était vue proposer de lui succèder (comme à l'époque de Beverly Hills). La comédienne avait cependant préféré refuser le rôle !




Un retour aux sources

Tiffani Thiessen n'a finalement jamais arrêté la télévision ni les séries puisque juste avant la fin de Beverly Hills, elle jouait déjà le temps de quelques épisodes dans des séries comme Love Therapy, Info FM, Un toit pour trois où elle joue le personnage de Marti durant 9 épisodes. Cette série lui a même permis de se fiancer avec l'acteur Richard Ruccolo qui incarnait alors Pete Dunville, leur histoire ne durera malheureusement que deux ans.
L'actrice enchaîne ensuite dans Voilà ! pour trois épisodes aux côtés de Laura San Giacomo, Enrico Colantoni (le papa de Veronica Mars) et David Spade (actuellement dans Rules of Engagement).

Son grand retour en série se fait en 2002 grâce à Fastlane, produite par le célèbre McG, ayant réalisé entre autre Charlie et ses drôles de dames et produit Newport Beach et Supernatural. Elle y incarne un inspecteur de police qui dirige une unité spéciale contre le crime, aidée par ses deux acolytes Van et Deaq (respectivement un ancien policier et un ancien voyou reconverti), elle doit arrêter les criminels les plus dangereux de Los Angeles.
Fastlane, diffusée sur la Fox durant la saison 2002-2003 n'aura malheureusement duré qu'une saison. Faute d'audience et de budget alloué, la série étant trop chère à produire !
Fastlane se termine donc sur un cliffhanger où Billie Chambers (Tiffani Thiessen) se retrouve attachée sur une chaise aux prises avec une femme peu commode... Van et Deaq auraient-ils réussi à la sauver ? On ne le saura jamais... malgré la pétition lancée par les fans pour faire repartir la série.
Après cet échec plus ou moins cuisant, Tiffani Thiessen apparaît dans Good Morning Miami pour encore et toujours peu d'épisodes (9 durant la saison 2).



En scène avec le mari de sa meilleure amie !
Dans Fastlane, Tiffani Thiessen a pour partenaire Peter Facinelli, qui est à la ville le mari de sa meilleure amie Jennie Garth. Dans un des épisodes de la série, les deux policiers doivent, pour infiltrer le milieu de la pornographie en se faisant passer pour deux acteurs de X. L'occasion pour Mr Garth d'apprécier la poitrine de Tiffani Thiessen...


Des projets plus consistants

Tiffani Thiessen vient de rejoindre le casting régulier de la série de J.J. Abrams, What about Brian, série boudée par le public mais pas par sa chaîne ABC qui mise le tout pour le tout afin de faire remonter les audiences. Elle y interprète Natasha Drew, la nouvelle boss de KC Gaming, la boîte pour laquelle travaillent Brian (Barry Watson) et Dave (Rick Gomez). Les producteurs décrivent son personnage comme étant sexy, manipulatrice, maligne, avec un goût prononcé pour les intrigues. La description rappelle celle de Valerie Malone, le personnage qu'incarnait Thiessen dans Beverly Hills. Son personnage est introduit dans l'épisode du 19 février sur ABC...

La jeune femme sera également au casting de Pandemic, une mini série qui sera diffusée en mai 2007 sur Hallmark Channel, dans laquelle elle tiendra le rôle principal. Pandemic imagine la venue du virus Htn1 à Los Angeles, c'est donc une course contre la montre pour réussir à trouver un vaccin...
Outre la télévision et le cinéma, l'actrice a également plusieurs casquettes et se consacre à des causes plus humanitaires... elle endosse même le rôle de productrice !

De productrice en humaniste

Tiffani Thiessen a sa propre société de production depuis 2003 : Tit 4 Tat Productions. Elle a produit le film Just Pray qui a déjà été nominé à plusieurs reprises dans des festivals pour films indépendants.
Ce court-métrage relate l'histoire d'un jeune garçon réalisant que la rédemption et le salut peuvent se cacher n'importe où et surtout là où on les attend le moins.
Ce film est aussi l'occasion de voir ou revoir le mari de Tiffani Thiessen, Brady Smith (The Closer : L.A. Enquêtes prioritaires, NCIS : Enquêtes spéciales, Ce que j'aime chez toi) ainsi que la "Lost" Cynthia Watros.

Tiffani Thiessen se consacre également à certaines causes humanitaires comme le sida pour laquelle elle a posé en photo avec d'autres stars de différents domaines pour l'organisation Until.
Elle a notamment aidé la fondation Make-a-wish en février 2006, organisation célèbre fêtant ses vingt-cinq ans d'activité, permettant aux enfants de 3 à 17 ans atteints de maladies graves de réaliser un de leur rêve.
Tiffani Thiessen soutient aussi la cause de Camp Rainbow Gold, un camp de vacances ayant pour but de soutenir les enfants de 6 à 16 ans atteints d'un cancer.



Mariée à un acteur
Tiffani Thiessen s'est mariée avec l'acteur Brady Smith le 9 juillet 2005 en Californie ; étaient présents Jason Priestley, Tori Spelling et Lindsay Price, trois de ses anciens compères de Beverly Hills.






Ex-idôle des jeunes grâce à Sauvés par le gong et garce de charme dans dans Beverly Hills, Tiffani Thiessen a su se diversifier sans toutefois faire oublier les deux personnages qu'elle a incarné durant plusieurs années et auxquels elle doit sa popularité. De retour à l'écran (même brièvement) avec Fastlane, la jeune femme a prouvé qu'elle avait plus d'un tour dans son sac. Et son arrivée prochaine au casting de What about Brian aux côtés de Barry Watson et Rosanna Arquette, lui permettra-t-elle d'effectuer un retour en force à la télévision et de faire oublier ces rôles qui lui collent à la peau ?


Lisa Védère D'Auria
allociné
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 20:46:57    Sujet du message: Que sont ils devenus ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Best-of Séries Index du Forum -> Best-of Séries - Général -> Forum Général Séries Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com